Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Qu’est-ce que l’intégrisme catholique ?

Qu’est-ce que l’intégrisme catholique ?

Auteur : La Question Actualités

La revue gauchiste Golias, dont on connaît les positions haineuses à l’égard de la Tradition catholique, revient une fois encore sur ce qu’est, d’après elle, l’intégrisme catholique, présenté selon une méthode contestable et dont il est inutile de dire combien le caractère idéologique la rend incapable de saisir l’essence de ce courant d’exigence au sein de l’Eglise.

Golias écrit : “Un jeune historien, proche de cette mouvance, en donne la définition suivante : « L’intégrisme, c’est le nom donné après 1945 à l’intransigeantisme et à l’intégralisme français se voulant d’obédience romaine, par les catholiques qui cherchent une réforme de l’Église, et refusé par ceux à qui il est appliqué, mais qui s’est imposée et a acquis un statut de vérité. » On préférera l’approche, plus neutre, d’Étienne Fouilloux : « La réaction antimoderniste de la première décennie du siècle constitue l’acte de naissance de l’intégrisme. » Faute d’une définition rigoureuse, l’intégrisme apparaît comme un phénomène réactionnaire – au sens strict -, menant une lutte sur deux fronts : contre la menace externe de laïcisation et de sécularisation et contre la menace interne représentée par les libéraux, modernistes et progressistes, voire par des « pans entiers de l’institution quand ils paraissent gangrénés ». Prenons acte de cette définition recevable, bien que traduite en des termes qui ne sont évidemment pas “neutres”.

Qu’est-ce que l’intégrisme catholique ?

Publié dans L'Actualité Religieuse vue par LA QUESTION ! | Lien permanent