Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 novembre 2009

Le Chef des Juifs : l’Antéchrist !

Le ténébreux secret du projet sioniste

 

temptation_of_christ.jpg

 

« L'Antéchrist n'est pas plus que le Messie

une fable, un mythe, un symbole… »

 

 

 o3ja7n3p.jpg

m-norah-1-.jpg

« La croyance au Messie vengeur est prodigieusement enracinée

dans les entrailles de la nation Juive d'un bout à l'autre de la terre.

Elle est la base de la religion judaïque.»

 

 

3105g.jpgLa religion Juive, c’est-à-dire le judaïsme rabbinique et talmudique qui déteste Jésus-Christ et exècre son Eglise, n’a qu’un seul objet, n’est fondée que sur un seul principe : l’idée nationale ! De ce fait, le sionisme, doctrine nationale s’il en est qui a vu l’accomplissement de son plan au XXe siècle, n’est que la traduction, l’accomplissement d’un dessein judaïque absolument contraire au plan divin puisqu’il s’oppose à ce que Dieu souhaita pour les Juifs.

Mais le plus inquiétant, que l’on ignore, c’est que l’idée nationale, qui a trouvé dans le sionisme son mode de réalisation, est synonyme d’attente d’un Messie qui a pour objectif  d’assurer le triomphe mondain des Juifs, détruisant ce qui en fait obstacle, la religion chrétienne. On est donc effectivement très loin, dans ce Retour en Terre sainte des Juifs, d’un « miracle » manifestant une volonté divine, un projet béni par Dieu. L’espérance messianique dissimule en fait un secret désir, dominer les royaumes de la terre. De la sorte, le Messie judaïque, dont la venue est liée à la reconstruction de la nation Juive est, et il faut avoir le courage et le devoir catholique de le dire : l’Antéchrist !

365826777_0271797c06.jpg

La réponse de saint Pie X au sionisme,

fut sans appel :

« Non possumus ! »

L’idée nationale sioniste et son secret

double_triangle_of_solomon.gifEn effet, un triomphateur qui garantirait le pouvoir sur les nations, tel est le visage du Messie attendu par les Juifs ? On estbaphomet666.jpg là face à un plan qui nous éloigne de façon impressionnante des intentions de Dieu pour son peuple, et l’on assiste, épouvantés, à l’exécution d’une intention plus que redoutable pour la chrétienté . Pourtant ceci est conforme en tous points aux analyses des Pères de l’Eglise, aux docteurs et théologiens, à ce qu’ont pensé les papes. C’est également ce qu’expliqua Henri Gougenot des Mousseaux, (1805-1876), monarchiste légitimiste, gentilhomme à la chambre du roi Charles X, fait Chevalier de l'Ordre de Saint Grégoire-le-Grand par Grégoire XVI en gratitude pour ses écrits, honoré de la croix de commandeur de l'ordre pontifical de Pie IX,  qui rédigea  un texte en 1869, Le Juif, le Judaïsme et la Judaïsation des peuples chrétiens, afin de mettre en garde les nations chrétiennes contre une menace terrifiante et épouvantable qui est très éloignée, mais alors vraiment, des rêves chimériques et des illusions nocives des sionistes et de ce qui en sont devenus, par aveuglement, les alliés :

« L'objet de la mission de ce Messie, ce sera de délivrer Israël dispersé, de l'affranchir de la captivité dans laquelle le forcent à gémir les nations, « et de le ramener dans la Terre sainte après avoir défait Gog et Magog. » Au peuple élu de réédifier et Jérusalem et son temple ; à lui de rétablir et de consolider « un règne temporel dont la durée sera celle du monde... Toutes les nations alors « seront assujetties aux Juifs, et les Juifs disposeront à leur gré des individus qui les composent et de leurs biens. » (…) Telle est, pour les Juifs, l'une des images de la félicité promise sous le Messie qu'ils attendent ! » [1]

pgs_14.jpg

« Toute la religion juive est fondée

SUR L'IDÉE NATIONALE »

L’idée nationale, dont le premier temps après qu’elle ait été édifiée, ce qui est bien le cas aujourd’hui puisque les Juifs, poussés et aidés par une puissance satanique se sont emparés de Jérusalem par les armes, est positivement basée sur l’attente d’un Messie vengeur :

« La croyance au Messie vengeur est vivace, et prodigieusement enracinée dans les entrailles de la nation d'un bout à l'autre de la terre. Elle est la base de la religion judaïque ; elle est la dernière consolation du Juif. Toute la religion juive est fondée SUR L'IDÉE NATIONALE ; il n'est pas une aspiration, pas une pulsation qui ne soit vers LA PATRIE… »  [2]

 

 

L’attente du Messie vengeur !

 

 

gougenot-des-mousseaux.jpg
Gregory_XVI.jpg
sera fait Chevalier de l'Ordre de Saint Grégoire-le-Grand
par Grégoire XVI en gratitude pour ses écrits antijudaïques.

 

mihc3a1lyzichylucifer1887.jpgCe Messie vengeur, Messie Juif qui fonde toute l’espérance du rétablissement national de l’Etat d’Israël en Palestine, territoire conquis par le crime, la spoliation et les attentats, n’est autre, du point de vue scripturaire, que l’abominable figure de la Bête de l’Apocalypse, le séducteur capable de tromper et d’aveugler, même les chrétiens, en se faisant passer pour un envoyé du Seigneur :

 

 « En effet, si peu que les saintes Écritures ne soient point aux yeux du chrétien un radotage absurde et suranné ; si peu que demeure en lui cette croyance indispensable à la civilisation des sociétés humaines : que l'Église ne peut ni mentir ni se tromper ; songeons que l'Antéchrist n'est pas plus que le Messie une fable, un mythe, un symbole ; rappelons- nous que son règne, terrible et fécond en révolutions inouïes, en prodiges de toutes sortes, est une réalité future, ce qui équivaut à dire un fait nécessairement en voie de formation, en train de nous arriver par les routes que, jour à jour, les événements lui construisent. Mais gardons-nous, en même temps, d'oublier que ce personnage est un dominateur tellement semblable à celui que les Juifs attendent, qu'il sera difficile, impossible à ces aveugles de ne s'y point tromper ; car il porte en lui la réunion, la synthèse parfaite de toutes les aspirations anticatholiques que dix-huit siècles de judaïsme attribuent au libérateur futur de Juda. » [3]

 

 

Tout ceci est, hélas ! prodigieusement prophétique !

 

De ce fait, il convient d’en être conscient, la reconstruction nationale d’Israël, obtenue par des moyens ténébreux, prépare, œuvre et travaille à l’arrivée prochaine, au cas où elle n’aurait pas déjà eu lieu, du Messie vengeur attendu par les Juifs, c’est-à-dire de celui qui doit en devenir le chef : l’Antéchrist !

 

 

 

Notes.

 

1. H.-R. Gougenot des Mousseaux, Le Juif, le Judaïsme et la Judaïsation des peuples chrétiens, Plon, 1869, p. 471.

 

2. Ibid., p. 476.

 

3. Ibid., p. 485.

 

 

baphomet6.jpg

 

 

Le Chef des Juifs :

l'Antéchrist !

  

Condamnation en hérésie des thèses sionistes

de Vincent Morlier

pour millénarisme, littéralisme protestant

et

obstination anti-catholique

 

 

 

 

Le texte qui suit est un complément bien plus développé à notre première démonstration des erreurs contenues dans l’essai de Vincent Morlier : La Résurrection nationale d’Israël : signe eschatologique, qui fait plus encore la lumière sur les erreurs et les faussetés des positions sionistes chrétiennes qui, aujourd’hui, alors qu’elles étaient plus particulièrement communes aux protestants évangéliques, en arrivent à infecter, avec parfois une certaine efficacité, les milieux catholiques.

 

Le sionisme, comme le montra justement Mgr Augustin Lemann et le chevalier Henri Goussot des Mousseaux, aux côtés de beaucoup d’autres théologiens ou docteurs par le passé, est une révolte contre Dieu, un péché grave, une menace terrifiante pour l’équilibre et la paix dans le monde, et il importe de dénoncer sans concession une attitude impie qui, s’opposant aux déclarations positives de plusieurs Vicaires du Christ, dont Benoît XV et saint Pie X, insulte indignement la position de la Tradition catholique !

 

Mais par delà ce nécessaire redressement des erreurs des positions des sionistes chrétiens, il importait surtout de révéler le secret dessein, la nature réelle de ce projet, ce que cache  et dissimule véritablement la volonté de réédification d’un Etat national en Terre sainte.

 

C’est ce que l’on découvre, non sans stupeur, à la lecture de ce texte fondamental, mis ici à disposition :

 

 

 

 

LE CHEF DES JUIFS L'ANTECHRIST !.pdf

 

 

03:28 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (64) | Tags : sionisme, israël, église catholique, judaïsme, juifs, christianismr |  Imprimer | | | | | Pin it!

Commentaires

Mais c'est un livre que vous avez écrit Zacharias, que dis-je une Encyclique, accompagnée selon la Tradition de l'Eglise, d'un AUTODAFE qui réduit définitivement la thèse sioniste et ses sophismes !

Écrit par : Lozère | dimanche, 29 novembre 2009

Je m'apprêtais à répondre à Vincent Morlier s'agissant des erreurs du littéralisme dénoncées par Pie XII dans "Divino Afflante Spiritu", qu'il se refuse à admettre, Encyclique qui réaffirme pourtant solennellement le caractère fondamental de l’interprétation spirituelle et théologique de l’Ecriture pour l'Eglise, effectuant une nette très distinction entre sens littéral et « littéralisme ».

Mais je découvre, en ANNEXE I de votre texte impressionnant par sa clarté et sûreté doctrinale, une analyse extrêmement fine de la lettre Encyclique de Pie XII, dont le jugement me semble très juste :

"Le sens de l’Ecriture, le sens du texte sacré, est celui donné par la Tradition de l’Eglise qui toujours insista sur une interprétation religieuse des Promesses, c’est celui, expliqué par les apôtres qui tous, absolument tous, nous indiquèrent que la destination du chrétien est à présent céleste, c’est celui, intégralement spirituel, révélé par Jésus-Christ qui affirma : « Mon Royaume n’est pas de ce monde » !"

Merci pour cette oeuvre salutaire que vous effectuez, de mise en lumière des vérités de la Foi catholique traditionnelle !

Écrit par : Sulpice | dimanche, 29 novembre 2009

Quel beau symbole que de vous nous délivrez avec ce texte pour le premier dimanche de l'Avent, commencement de la nouvelle année liturgique où l'on se prépare à la venue de Jésus le Christ à Noël, Lui le vrai, le seul, l'unique et authentique ROI DES JUIFS !

Écrit par : Hacquinières | dimanche, 29 novembre 2009

Texte à conseiller absolument à tous ceux qui pourraient encore douter de la perversité du sionisme, et en particulier de celle du sionisme chrétien.

Écrit par : xavier | dimanche, 29 novembre 2009

Un seul mot de saint Pie X résume fort bien ce que doit être la seule attitude chrétienne possible face au sionisme : « Non possumus ! »

Écrit par : Eremo | dimanche, 29 novembre 2009

Morlier est anéanti, théologiquement, doctrinalement et spirituellement après une telle analyse...

Écrit par : Celias | dimanche, 29 novembre 2009

Le point le plus important à mon sens (vu l'orientation fondamentaliste littéraliste biblique de Morlier) figure aux pages 47 et 48 du fichier Pdf, notamment la citation du livre de Jérémie, chapitre 30, versets 31 à 34 qui indique une prophétie juive de l'Ancien Testament selon laquelle, à la fin des temps (période reconnaissable aux expressions bibliques "des jours viennent", "ces jours-là" - à ne pas confondre avec la 'fin du monde' - ) Dieu ferait une nouvelle alliance avec la "maison d'Israël" ou "communuté d'Israël", où Il mettrait Sa loi 'sur' le coeur des Juifs et au fond de leur être (verset 33). Il s'agit là d'une prophétie indiquant le contraire d'une inscription matérielle comme entre des murs, un Etat, une constitution, etc.) Il s'agit de la conversion des Juifs, leur "retour" dans l'Eglise (en esprit et dans leur coeur), pas d'un Etat politique. La thèse de Morlier est donc anéantie par Jérémie XXXI, 33.

Je mets d'ailleurs Morlier au défi de trouver une seule prophétie apocalyptique (sur la fin des temps) de l'Ancien testament - je dis bien une seule... -, dans Jérémie, Ezechiel, Daniel ou autres prophètes (qu'il cherche bien), qui laisserait entendre un retour des Juifs 'dans un Etat politique'... comme l'Etat politique sioniste contemporain. Les prophéties de retour 'en Israël' (sic), concernent le retour 'dans l'Eglise' catholique, la réconciliation de tous les Juifs avec Dieu par leur conversion à Jésus-Christ Notre Seigneur.

A toute fin utile, je rappellerai à Morlier qu'Israël, donc les vrais Juifs devant Dieu, le Verus Israël, à présent c'est nous... Pas l'Etat sioniste criminel... Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Benoît XVI et le Concile Vatican II. Je cite :

"Nous pensons que le peuple élu, le peuple de Dieu, c'est à présent nous." (Benoît XVI, Audience générale du 19 octobre 2005).

"Le Christ a voulu que le progrès de tout le peuple de Dieu dépende principalement du ministère des prêtres. Cela ressort des paroles par lesquelles Notre-Seigneur a constitué les apôtres ainsi que leurs successeurs et coopérateurs, hérauts de l'Évangile, chefs du nouveau peuple élu et dispensateurs des mystères de Dieu. Cela est encore confirmé par les paroles des Pères et des saints. ainsi que les documents répétés des souverains pontifes." (Note 1 du décret Optatam Totius du très Saint Concile Vatican II)

Vu que nous sommes donc le vrai peuple de Dieu, le vrai Israël, les Juifs se prétendant juifs ne le sont pas, "c'est une une synagogue de Satan"... Ce que disait déjà des Juifs qui se disaient juifs mais qui calomniaient les disciples du Christ, il y a deux mille ans, l'Apôtre Saint Jean (Apocalypse, II, 9). L'Etat d'Israël est l'Etat de Satan lui-même.

P.S. Merci à Zacharias pour ce nouveau fichier Pdf, conservé et enregistré.

Écrit par : Ingomer | dimanche, 29 novembre 2009

De ce fait, le sionisme, doctrine nationale s’il en est qui a vu l’accomplissement de son plan au XXe siècle, n’est que la traduction, l’accomplissement d’un dessein judaïque absolument contraire au plan divin puisqu’il s’oppose à ce que Dieu souhaita pour les Juifs.

Que Dieu souhaite-t-il pour les Juifs ? Eclairez ma lanterne merci

Écrit par : secotin | lundi, 30 novembre 2009

C'est très simple secotin, qu'ils reconnaissent, eux le peuple aimé et élu, choisi pour être la race théophore et sacerdotale, Jésus comme étant le Messie, qu'ils bénissent son Nom, et retrouvent ainsi la véritable Jérusalem qui est l'Eglise et l'authentique Israël : le Christ !

Telle la "fin des temps des nations" annoncées par l'Evangile, qui doit amener une période de paix entre les peuples.

C'est à ce titre, parce qu'il est un mépris pour le plan divin, que le sionisme porte des fruits ténébreux et sataniques, dont la guerre et la la haine, sont les signes visibles les plus directs et les plus évidents.

Écrit par : Falk | lundi, 30 novembre 2009

Zacharias merci pour votre cours de métaphysique thomiste dans votre texte pdf. Au début j'ai rien compris, j'avoue que je suis allé directement vers le coeur du sujet - tout le monde comprendra...et puis après je suis revenu au premier chapitre, et là miracle les chose se sont éclairées et j'ai tout de suite saisi la distinction faite par saint Thomas entre réalité et vérité. C'est vrai que ça met par terre la logique du FAIT du Retour. Qu'est-ce qu'on peut dire après ça ?

Écrit par : france | mardi, 01 décembre 2009

Depuis la venue du Christ, il y a une ambiguïté sur le sort d'Israël : le peuple élu a été coupé en deux par la "Pierre Angulaire" annoncé par les prophètes, et seule la partie infidèle a conservé le nom d'Israël.

Écrit par : Jude | mardi, 01 décembre 2009

Une question. Les Pères de l'Eglise ont établi un lien entre le refus d'Israël de reconnaître le Messie et sa dispersion. Pourquoi n'en n'existerait-il pas un entre le Retour en Terre Sainte et sa réintégration future dans l'Eglise ?

Écrit par : Jude | mardi, 01 décembre 2009

Jude,


Le Retour à Dieu implique pour les individus, la prise de conscience des péchés personnels : "Si vous ne faites pas pénitence, vous périrez tous pareillement" (Luc XIII, 5), il en va de même sur le plan collectif. Ainsi, il y a un péché d'Israël, le Déicide, qui est un péché contre Dieu c'est-à-dire contre la justice divine est ses lois, péché dont il convient de tenir compte dans notre examen de la signification et la nature réelle du "Retour" actuel des Juifs en Terre sainte.

L'Eglise prie depuis son début pour la conversion des Juifs et leur Retour au sein de l'Israël véritable, en essayant de faire prendre pleinement conscience à ces enfants égarés de la gravité de leur péché, car c'est en cela que se situe la vraie charité.

Or, une partie majoritaire et principale d'Israël, au lieu de se convertir à son Seigneur, s'est ancrée dans l'endurcissement. Israël a été gravement infidéle, et cette infidélité se poursuit depuis deux mille ans avec une rare obstination.

Voir sur ce point "L'infidélité spirituelle des Juifs"
http://www.la-question.net/archive/2009/10/01/l-infidelite-spirituelle-des-juifs.html


Certes le péché d'Israël aussi a été lavé par le sang versé par le Christ sur la Croix, mais encore faut-il qu'Israël se convertisse pour bénéficier des fruits de la réconciliation. A ce titre, l'Epître aux Ephésiens, postérieure de quatre à cinq ans à celle aux Romains, précise la pensée de s. Paul : le RETOUR d'Israël ne peut se faire que par la disparition de toute "barrière" entre le peuple élu et Dieu car le Christ ne veut qu'un seul troupeau (Jean X, 6).

Tant que perdure cette barrière spirituelle tout Retour obtenu par des moyens mondains, qui fait affreusement appel à la violence et au crime pour s'imposer, ne peut être qu'une parodie, une horrible et hideuse caricature dont il n'est pas très difficile d'imaginer qui en est l'organisateur réel.

Écrit par : Zacharias | mardi, 01 décembre 2009

Désormais, vu l'état mental de notre sioniste chrétien, on peut créer l'expression : fou à Morlier

Écrit par : Ronin | mardi, 01 décembre 2009

Zacharias,


Je suis dans le parti de Dieu, et vous, dans le parti de Satan. C'est ce qui fait toute la différence entre nous. Étant du parti de Dieu, j'emploie ses armes, à savoir essentiellement LA VÉRITÉ DANS LA CHARITÉ, c'est-à-dire en ce inclus le respect des personnes ; et vous, étant du parti de Satan, vous prenez ses armes, à savoir le mensonge, la calomnie, les contre-vérités flagrantes, le déni de justice, les mauvais procédés, et bien entendu l'offense, l'outrage des personnes.
Puisqu'il faut vous apprendre la vie, sachez qu'une injure n'a rien à voir avec la fustigation des idées d'une personne qui, elle, non seulement n'est pas répréhensible mais est méritoire devant Dieu. Si je vous disais : "Zacharias, vous n'êtes qu'un petit con satanique", je vous injurierais ; mais si je vous dis : "Zacharias, les idées antisionistes que vous professez sont connes et sataniques", je ne vous injurie pas le moins du monde, je fustige dans le respect de votre personne les idées fausses que vous professez. Or, tous les qualificatifs que j'emploie et que vous citez de ma "Réfutation, etc.", rentrent dans cette seconde catégorie, la catégorie catholique d'un polémiste catholique qui respecte la personne de son antagoniste. Quant à vous, du parti de Satan, la plupart des qualificatifs injurieux que vous employez dans votre "Le chef des juifs, etc.", appartiennent à la répréhensible première catégorie, qui attaque et ne respecte pas la personne du contradicteur (première catégorie qui, je vous le rappelle, est en soi passible de la loi actuelle sur les injures & diffamations).
Voilà toute la différence entre vous & moi, entre vos textes & les miens. La différence entre le parti de Satan et le parti de Dieu.
En conséquence, je vous donne L'ORDRE, Zacharias, de par Dieu & au nom de la moralité de vos actes, de me faire vos excuses publiques sur le blog, car vous m'avez injurié & insulté gravement dans votre dernier texte, quand moi, je ne vous ai EN AUCUNE MANIÈRE insulté dans ma "Réfutation, etc.", contrairement à ce que vous dites mensongèrement, n'ayant fait que fustiger comme il se doit le caractère diaboliquement faux de votre satanique antisionisme, et aussi fustiger votre comportement, votre attitude dans le débat, plus que répréhensible, mais ceci, dans le total & plein respect de votre personne.
Sur le chapitre des insultes, vous me devez donc réparation, et moi, n'ayant rien à me reprocher sur cela, je ne vous dois rien du tout.
Pour vous aider à remplir votre devoir de bon catholique, je vous donne ici la définition de ce qu'est un FAUX-CUL, insérée dans mes ouvrages : "Faux-cul : se trouve dans tout bon dictionnaire. Vient étymologiquement de faux-col de bière. Rentrez dans un bar. Demandez-en une, et, garçon, ... AVEC faux-col ! Le serveur versera très vite une 33 cl. dans votre chope, et la bonne moitié du dessus sera de la mousse, la bière étouffant en-dessous. Psch-i-i-i-i. Voilà, vous avez compris. Un faux-cul, C'EST L'ÉCUME DES CHOSES EMPÊCHANT LA SUBSTANCE DE CESDITES CHOSES D'EXISTER PAR SA SEULE, PÉTILLANTE, SUPERFICIELLE ET ÉPHÉMÈRE EXISTENCE... Hélas, si pour un verre de bière, il suffit d'avoir la patience de laisser décanter (c'est assez rapide), pour ce qui est des mondains, il n'y a guère d'espérance que dans le fameux Souffle du Ciel, dont l'Écriture nous enseigne qu'il sera suffisant pour précipiter l'Antéchrist dans l'Abîme, avec ceux qui le suivent en toute connaissance de cause !" (fin de citation)...
... Vous aurez à honneur, j'en suis sûr, Zacharias, de ne pas ressembler à un faux-cul...!
D'autre part, apprenez qu'il n'y a aucun caractère "équitable" entre l'erreur et la Vérité, entre le camp de Satan et celui de Dieu. La première doit être terrassée et réduite en poudre, et la seconde triompher sans partage sur la place publique. Votre raisonnement, qui du reste révèle formidablement bien à quel camp vous appartenez, est donc en soi vraiment satanique, de dire : "Ben voilà, il y a deux textes de chaque côté, ce qui donne une égalité entre l'antisionisme et le sionisme (ce qui est du reste parfaitement faux puisque le dernier mot est donné à l'erreur antisioniste)..." ! La seule destinée de vos textes antisionistes sataniques non moins que minables & méprisables, Zacharias, c'est d'être réduits en poudre, et la destinée des miens qui manifestent glorieusement le camp de Dieu, c'est de régner sur eux au regard de tous. C'est pourquoi je vous prépare mon "Complément de réfutation, etc." qui, en finale du débat, si vous & les vôtres êtes vraiment dignes du nom CATHOLIQUE, devra être le seul à rester sur votre blog. Tant il est vrai que SEULE la Vérité a des droits, l'erreur n'en ayant aucun.
En finale, vous m'accusez calomnieusement de "détournement de Gougenot des Mousseaux" (je vous rappelle, Zacharias, que la calomnie est un péché au moins matériellement mortel...). Je n'ai rien détourné du tout, je connaissais évidemment parfaitement bien les idées antisémites de cet auteur, en le citant. Mais on a parfaitement le droit de tirer une bonne page du livre d'un mauvais auteur pour s'en servir... sans qu'il y ait là en soi aucun fautif "détournement" (!) de quoi que ce soit. Vous tâchez seulement de me faire un mauvais procès pour donner raison à votre mauvaise thèse, et c'est tout. Mais vous ne faites là que révéler à tout regard que vous appartenez au camp de Satan en employant cette méthode vicieuse & malhonnête. Les seuls arguments des valets de Satan en effet, c'est d'essayer de salir, calomnier leurs adversaires catholiques pour tâcher par-là de les vaincre. Je vais, sur cela comme sur tout le reste, remettre les pendules à la bonne heure dans le texte que je prépare...
En attendant donc vos excuses publiques sur le blog, je continue à préparer la fessée déculottée cul nu jusqu'à la racine de l'os, que vous & surtout votre diabolique thèse antisioniste, scandaleusement anticatholique, méritez tellement depuis le début de ce débat (ça m'en démange dangereusement les mains...).
D'ici là, priez bien le bon Dieu qu'il vous donne la force de supporter la tripotée décisive que votre antisionisme diabolique va prendre, et qui va le terrasser définitivement.
Je vous garde bien évidemment dans ma prière, Zacharias, aux fins de votre conversion, dont manifestement, vous & les membres responsables de votre blog "La Question", avez rudement, fichtrement besoin.
Vincent Morlier

Écrit par : MORLIER | mercredi, 02 décembre 2009

Je l'avais bien dit!

Écrit par : Ronin | mercredi, 02 décembre 2009

Au fou, lâchez les chiens !!!!!!!!!!!!

Écrit par : La Fouine | mercredi, 02 décembre 2009

Vincent Morlier,


Votre trépignement hystérique est plutôt amusant ! Qualifier votre adversaire d’être du « parti de Satan », lorsqu’on se fait, comme vous, le champion d’une cause aussi malsaine, criminelle, parodique et antichrétienne qu’est le sionisme, montre que vous êtes singulièrement désorienté sur le plan spirituel, et effectivement, comme que je l’ai fermement dénoncé dans ma « Condamnation » de votre thèse : obstiné, opiniâtre, téméraire et grandement coupable d’hérésie.

Vous enragez visiblement d’avoir vu votre thèse fallacieuse réduite en poussière, d’avoir assisté à l’effondrement, un à un, de l’ensemble de vos stupides arguments, mettant en lumière l’inexactitude criante de vos médiocres analyses tant sur la plan métaphysique, historique, religieux, prophétique et eschatologique, alors même que vous vouliez jouer au prétentieux fanfaron en vous juchant, ridiculement, sur une estrade pour distribuer des leçons à la cantonade, estrade mal assurée dont vous avez chu pitoyablement devant les yeux de tous ceux, très nombreux, qui ont assisté à ce débat.

D’autre part, ce qui doit rajouter plus en encore à votre ire colérique, vous vous êtes fait démasquer dans votre détournement scandaleux, et vraiment peu glorieux sur le plan déontologique, des analyses de Gougenot des Mousseaux, en mentant à vos lecteurs, dissimulant le sens des sources que vous utilisiez et de ce que signifiait réellement ce développement inquiétant de la population Juive au XIXe en Europe pour celui qui fut honoré par le pape Grégoire XVI [à ce sujet non un auteur « antisémite » comme vous le qualifiez fielleusement mais tenant de l’antijudaïsme théologique ce qui n’est pas la même chose dois-je le rappeler face à votre ignorance volontaire], c’est-à-dire, et en particulier, un accroissement dépendant d’une force diabolique et puissamment satanique, bien éloignée du prétendu « miracle » préparatoire au sionisme que vous vouliez nous vendre traîtreusement.

Ainsi, votre position est à présent à l’état de ruine, brisée, démolie, fracassée par les évidences que vous refusiez et qui viennent de vous être mises à la figure mon pauvre Morlier.

Vous avez été défait et contraint au silence par la force des éléments qui vous ont été opposés. Reconnaissez honnêtement votre déroute, cela vaudra beaucoup mieux pour vous.

Dès lors, soyez raisonnable, et pour une fois catholique : admettez sincèrement vos erreurs et confessez publiquement votre péché plutôt que d’écumer rageusement en débordant grossièrement comme une mauvaise bière pression servie dans une arrière-salle enfumée d’un café mal fréquenté.

Votre message, en sa formulation nerveuse et enfiévrée, son excès et ses outrances, témoigne tellement de votre triste dépit qu’il en est pathétique.

Prions donc le Ciel que vous puissiez vous ressaisir et revenir à de plus saines et saintes perspectives, car vous en avez, pour reprendre votre expression, « fichtrement besoin », ceci est une triste évidence.


________________________


PS. Au fait, laissez moi vous dire une bonne chose Morlier : je me contrefiche absolument de vos ordres ! Suis-je bien clair ?

Sachez qu’il n’y aura pas la moindre petite minuscule excuse d’exprimée envers un horrible insulteur de la Tradition catholique, qui adressa aux papes Benoît XV et saint Pie X, des invectives déplacées, grossières, inqualifiables et injurieuses. Vous méritiez ce traitement que vous recevez aujourd’hui par mes soins, ceci logiquement et providentiellement, traitement que je trouve même, pour tout vous dire, un rien léger et miséricordieux eu égard à l’extrême gravité de vos indignes propos anticatholiques

Écrit par : Zacharias | mercredi, 02 décembre 2009

Je pense qu'il faut dorénavant considérer Morlier comme un troll et le censurer. La liberté d'expression oui mais la répétition de conneries en boucle, NON!

Écrit par : La Fouine | mercredi, 02 décembre 2009

Connaissant un peu le tempérament de notre ami Zacharias dans ce type de situation (Hadjadj, Sollers, JdG, Michel de Guibert, Lapinos, Morsil, etc.), j'ai la vague impression que Morlier s'y prend mal et que la partie risque de tourner vinaigre assez rapidement...

@ La Fouine,

J'ai un berger allemand qui n'a pas mangé depuis huit jours, ça risque de faire mal !
Une seule chose, Morlier n'est pas vraiment un troll car il y a, bien sûr très fautif du point de vue traditionnel, mais du contenu tout de même dans ses thèses. Il est plutôt à considérer comme un cas hautement représentatif des obstinés persévérants. Il doit donc maintenant souffrir jusqu'au bout les peines de La Question. Et puis ça serait dommage de priver Zacharias de l'estoquade après une si belle faena...

Écrit par : Dan | mercredi, 02 décembre 2009

C'est bien, Zacharias, vous avez mis en ligne ma demande d'excuse pour les injures à mon endroit ! Tout le monde pourra voir ainsi, si vous ne me faites ces excuses, que vous êtes en faute, incorrect et orgueilleux.
Car comme d'habitude, vous montrez que vous ne connaissez pas le b.a.ba de ce que vous prétendez traiter. Les règles morales veulent que même quand on a affaire à un grand pécheur, il faut toujours le respecter dans sa personne. C'est une règle qui ne souffre aucune exception. Donc, même si j'étais tout ce que vous dites, un "insulteur de la Tradition catholique" (vous prenez à tort pour la Tradition catholique, ce qui n'est que néo-pharisaïsme ecclésial...), etc., moralement, vous devez toujours me respecter. Ce qui montre une fois de plus que vous n'êtes pas à la hauteur du débat catholique, ne saisissant même pas les règles de base, les plus basiques, élémentaires, de la correction envers les personnes. Ce que tout le monde pourra bien voir maintenant, puisque ma demande est, par vous, mise sur le site, et que vous avez la sottise de me refuser vos excuses.
Il est vraiment très-indigne de traiter avec vous et vos petits copains antisionistes, je le fais uniquement par esprit de pénitence, et croyez-moi si ce n'était la sainteté du combat spirituel que je mène, il y a longtemps que je vous aurais abandonné à votre vomissure antisioniste, tel le chien dont parle saint Pierre en une de ses épîtres, qui y revient sans cesse, puisque vous aimez tellement ça.
Quant à Gougenot des Mousseaux, vos raisonnements de fond pour détruire l'authenticité du "second miracle" marquant le Retour, n'ont strictement aucune valeur : vous le comprendrez quand vous lirez la réfutation que je vais, par miséricorde, vous envoyer prochainement.
VM

Écrit par : MORLIER | mercredi, 02 décembre 2009

Morlier est à la rue, ses arguments ont été démontés, avec une précision dont Zacharias est coutumier, les uns après les autres. Pour moi j'en reste à la déclaration de Mgr Dadolle que je trouve remarquable de clarté : "il y a dans l'Ecriture un enseignement parfaitement explicite et clair, selon lequel le Christ est la fin de la Loi. L'avènement du Messie a mis un point final à l'histoire vivante des institutions judaïques, de telle sorte que de celles-ci rien ne doit revivre, ni le Temple, ni la Cité sainte, pas plus que la liturgie de la vieille Synagogue."

C'est pourtant simple, pourquoi tant d'obstination chez Morlier ?

Écrit par : Lapide | mercredi, 02 décembre 2009

Eh bien voyons ! Il manque par d'air celui-là : "même si j'étais tout ce que vous dites, un "insulteur de la Tradition catholique" (vous prenez à tort pour la Tradition catholique, ce qui n'est que néo-pharisaïsme ecclésial...), etc., moralement, vous devez toujours me respecter." Mais pas du tout, quelqu'un qui conspue les papes comme il fait, dont s. Pie X que l'Eglise prie, invoque et reconnaît comme l'un des ses saints, ne mérite pas d'être moralement respecté, il manquerait plus que ça !

Aucun respect envers les outrageurs de la papauté !!

Écrit par : Hilaire | mercredi, 02 décembre 2009

Savez-vous que Morlier s'est fait virer de la direction des éditions DFT (Il l'a d'ailleurs implicitement reconnu dans sa première réponse à Zacharias)?

Écrit par : Gérard Langdeput | mercredi, 02 décembre 2009

Mais quelle prétention en plus : "Il est vraiment très-indigne de traiter avec vous et vos petits copains antisionistes, je le fais uniquement par esprit de pénitence". Mais qu'est-ce qu'on devrait dire à lire les inepties sionistes. Il faut vraiment que ce site se nomme La Question et dont le rôle (à saluer car rare et très utile dans la blogosphère catho tradi), est d'examiner les idées contraires à la Tradition, pour donner indirectement un écho à des thèses aussi repoussantes.

Écrit par : Valence | mercredi, 02 décembre 2009

La Question c'est le Saint Office francophone de la toile !!

Écrit par : Croa | mercredi, 02 décembre 2009

En tant que catholique, c'est vrai qu'il faut rester charitable vis-à-vis de Vincent Morlier, même si l'on ne partage pas ses convictions.

Zacharias appuie très fort (parfois même durement) dans ses critiques à l'égard de Morlier à l'intérieur de son texte, c'est bien dans son style et dans l'esprit du combat que mène La Question pour la Tradition.

Eh puis il faut reconnaître que c'est Morlier qui a souhaité ce débat, c'est lui qui a un peu provoqué en postant un message sur la note les "Juifs orthodoxes antisionistes", disant : "si vous l'osez, publiez ce texte de moi (La Résurrection nationale d'Israël)". Dès lors les choses ne pouvaient que monter en puissance, ce qui ne manque pas d'intérêt sur le plan théorique.

Écrit par : Antoine de Berny | mercredi, 02 décembre 2009

Voici le catalogue des Editions DFT que dirige Vincent Morlier.

Au moins que cette polémique qu'il vient d'engager avec courage, un peu inconscient, contre la célèbre plume d'un des sites les plus ultras de la Tradition catholique lui soit au moins profitable :

http://www.fatima.be/fr/editions/dft/download/catDFT.pdf

Écrit par : Val Fleury | mercredi, 02 décembre 2009

A tous,


Le débat qui s'est engagé, à sa demande, entre Vincent Morlier et Zacharias, est intense et vif comme on pouvait s'y attendre.

Sans doute, par un excès de confiance en sa position, et croyant utile d'assortir ses propos de considérations déplacées, Vincent Morlier vient de recevoir une réponse sans concession de la part de Zacharias, il n’y a en cela rien d’étonnant.

- Précisons que sur des sujets de cette nature où des points essentiels de doctrine sont abordés, il est admissible de tancer fortement, voire même très vertement son adversaire, comme cela se voit dans de nombreuses de controverses théologiques.

- D'autre part Zacharias, connu pour être plus que tranchant et « intransigeant » dans ses jugements, et possédant une certaine capacité argumentaire qui s’est déjà exercée par le passé avec l’efficacité que l’on sait, il fallait donc se préparer à une réponse plutôt sévère et appuyée de sa part, ce qui est bien le cas aujourd’hui avec « Le Chef des Juifs : l’Antéchrist ! ».

Nous rappelons, enfin, que La Question, ce débat attirant un public assez large, censure beaucoup de commentaires outranciers et injurieux, quelles que soient leurs tendances d’ailleurs, ne respectant pas les règles déontologiques minimales de correction.

Pour le reste que les saintes vérités de la religion chrétienne triomphent et s'imposent.

Ad Majorem Dei Gloriam !

Écrit par : LA QUESTION | jeudi, 03 décembre 2009

Zacharias,

Vous ne voulez pas prendre conscience de vos fautes les plus graves. L'orgueil & le mensonge, avec leur père Satan, se trouvent donc derrière votre attitude. Il faut commencer par renverser tout ça. Car si c'est avec Satan que vous luttez, et que vous vouliez rester avec lui, ô horreur !, je ne pourrais rien pour vous ni pour ceux qui vous suivent. Il faut vous exorciser de cela. D'autant plus que si vous ne voulez pas vous convertir sur une simple question de forme, comment pourrez-vous jamais vouloir le faire sur la question de fond que nous traitons ensemble, conversion autrement délicate...?
J'en prends à témoin le lecteur. Voici le listing d'injures que je trouve dans votre "Le chef des juifs, etc." contre moi : "Morlier est un faussaire, un dissimulateur, un manipulateur éhonté" (p. 10) ; "clownesque donneur de leçons" (p. 11) ; "enfiévré illusionné par les vertiges de son esprit déréglé" (p. 13) ; "notre ignorant écolâtre" (p. 15) ; "cet entêté coupable de Morlier" (p. 15) ; "notre fol illuminé pentecôtiste" (p. 16) ; "ce menteur de Morlier" (p. 27) ; "l’odieux manipulateur" (p. 32) ; "ce sinistre clown sioniste de Morlier" (p. 43) ; "cet homme est donc un fou délirant" (p. 43) ; "notre illuminé" (p. 44) ; "sous la plume d’un prétendu catholique" (p. 48) ; "cet irresponsable dangereux de Vincent Morlier" (p. 58) ; "cet individu insensé" (p. 58) ; "ce dérangé" (p. 58) ; "ce personnage repoussant s’est révélé être un menteur, un trompeur, un manipulateur qui falsifia et dissimula ses sources à son lecteur" (p. 59) ; "le blasphémateur impénitent" (p. 59) ; "un insensé téméraire" (p. 65)...!
Croyez-moi, Zacharias : il y a là de quoi vous foutre aux fesses un beau procès pour injures & diffamation : je n'aurais pas à chercher au loin un avocat qui ferait ses délices procéduriers de pareilles injures !!!
Comme je vous l'ai déjà dit en marquant bien la différence entre l'attaque contre une personne et la fustigation des idées de cette personne, dans mon précédent courriel, cherchez dans ma "Réfutation, etc." UNE SEULE injure personnelle à votre endroit : vous n'en trouverez pas UNE SEULE, aucun "nom d'oiseau" contre vous, contrairement à ce que vous affirmez le plus mensongèrement du monde p. 9 à votre lecteur, me mettant sur le dos une faute que je ne commets pas mais que vous, vous commettez copieusement & sans retenue. Moi, je ne fais dans mon texte que fustiger vos idées, sans attaquer votre personne.
Voyez maintenant si vous pouvez toujours dire : "Aucun manque de respect à votre endroit". Et si, la vérité étant au contraire à savoir que vous m'avez copieusement manqué de respect, si la demande d'excuse que je vous fais n'est pas fondée... Alors, pour votre bien spirituel, Zacharias, et pour la bonne suite de notre débat catholique, je vous demande de me faire vos excuses publiquement sur le site. Si vous ne le faites pas, non seulement tout le monde verra votre faute mais plus dommageablement surtout pour vous, sur le plan spirituel, vous ne pourrez pas empêcher Satan de dominer votre esprit, et de m'empêcher de vous convertir. ...
Je continue maintenant à préparer la réfutation complète de l'antisionisme diabolique que vous professez damnablement et qui, j'en suis sûr, ne manquera pas de vous convaincre, vous & les vôtres que je salue au passage malgré, eux aussi, leurs injures à mon égard.

Écrit par : MORLIER | jeudi, 03 décembre 2009

"Je continue maintenant à préparer la réfutation complète de l'antisionisme diabolique que vous professez damnablement et qui, j'en suis sûr, ne manquera pas de vous convaincre, vous & les vôtres que je salue au passage malgré, eux aussi, leurs injures à mon égard".

Et en plus, il est maso! Allez, Morlier, sortez votre "réfutation" bis et comme je ne doute pas qu'elle sera aussi peu convaincante que la première, Zacharias va se faire un plaisir de vous envoyer une fois de plus au tapis, chose qui vous a fait monter d'un cran dans votre démence paranoïaque; la prochaine fois, vous allez décrocher un séjour à Charenton tant votre comportement relève de la psychiatrie.

Écrit par : Ronin | jeudi, 03 décembre 2009

Mon cher Dan,

Je vous en prie, vous qui avez des connaissances dans les milieux médicaux, faites interner ce fada.
Même cinq ans de régime "pilules tibétaines" ne peuvent mettre un homme dans cet état là.
Je ne sais pas si nous aurons une faena de Zacharias (pour moi la mise à mort a déjà été faite !) car il ne va pas quand même tirer sur les ambulances.
Un avantage dans ces échanges avec le fada c'est qu'il recule les limites de la connerie encore plus loin nous laissant entrevoir les ténèbres de la mauvaise foi et de l'argumentaire de prisunic.
Tout cela pourrait nous faire encore plus sourire si nous n'avions pas à supporter les hérésies permanentes de ce bouffon!

Écrit par : La Fouine | jeudi, 03 décembre 2009

@ Ronin & La Fouine,


Bien d'accord avec vous, Morlier "pète les plombs" ; il n'accepte pas de s'être fait mettre une danse sévère par Zacharias et cherche des dérivatifs (on m'injurie, on ne me respecte pas, etc.) C'est une stratégie de défaussement bien connue et vieille comme le monde, mais qui ne trompe personne. Il est salemement contesté dans tous les points de sa thèse et vient de se prendre un uppercut dont je suis convaincu qu'il ne se relèvera pas. Il peut préparer une nouvelle contestation, on peut être certains qu'il vient d'être mis au tapis, et comme le disait ingomer dans un précédent message, au fond à présent le débat est clos, Morlier, tournant en rond, n'a plus d'arguments à faire valoir.


D'ailleurs, je pense que La Question et Zacharias, doivent examiner sérieusement l'intérêt d'une mise en ligne d'un prochain texte de Morlier. Sur le plan déontologique les propositions sont d'une parité parfaite.

Deux textes de Morlier :

- la Résurrection nationale d'Israël
- Réfutation de la réponse de Zacharias

Deux textes de Zacharias :

- Le Caractère satanique du sionisme !
- Le Chef des Juifs : l'Antéchrist !

On peut largement se faire une idée des théories de chacun des camps.

Morlier, par sa manoeuvre de la jeune fille outragée, est en fait un mauvais combattant et cherche des stratégies dilatoires pour masquer sa cuisante défaite.

La Messe est dite !

Écrit par : Falk | vendredi, 04 décembre 2009

La Fouine,


Votre idée n'est pas mauvaise. Un petit séjour en HP ferait beaucoup de bien (je n'ose écrire un "bien fou"...) à à Morlier. Cependant vous n'êtes pas sans savoir que les dispositions légales pour interner un patient sont assez complexes aujourd'hui.

J'en rappelle les principales dispositions :

L'hospitalisation est régie par les articles L.3213-1 et suivants du code de la santé publique. La pièce essentielle est l'arrêté préfectoral. Cet arrêté préfectoral entraîne une "hospitalisation sous contrainte". Il doit être motivé et indiquer les circonstances qui l'ont rendu nécessaire. Cette motivation se fonde sur:

- une enquête du maire ou des services de police notant les témoignages recueillis et les faits démontrant le trouble mental et le caractère dangereux des actions;

- un certificat médical constatant l'existence de troubles mentaux et leur dangerosité.

- Cas exceptionnel : dans le cadre d'un danger imminent pour la sûreté des personnes, dûment constaté par un médecin, ou à défaut par la notoriété publique, le maire peut ordonner une mesure provisoire d'hospitalisation à l'égard des personnes dont les troubles mentaux sont manifestes.

Il faudra donc subir la prose délirante de Vincent Morlier quelques temps encore je le crains, à moins que nos amis de La Question ne nous en délivre, en jugeant que ça va bien comme ça et qu'il est à présent nécessaire d'inviter Morlier, l'activité manuelle - principalement agricole - ayant largement fait la démonstration de son efficacité curative chez les sujets présentant des troubles psychiques, à rejoindre un kibboutz en Israël pour s'y livrer à la récolte des oranges ou à la pousse de légumes dans le désert du Negev en compagnie de quelques rabbins enragés passant plus de temps à astiquer leur M-16 qu'à s'initier à l'herméneutique scripturaire afin de découvrir le sens véritable contenu dans la Bible.

Écrit par : Dan | vendredi, 04 décembre 2009

Décidément Vincent Morlier n'avance pas d'une virgule sur le plan de son attitude, la menace de son éventuel appel à présent à la loi civile dans cette affaire pour voler à son secours, qui m'indiffère totalement et dont je me moque éperdument, étant des plus grotesques.

Je lui rappelle, une fois de plus, que nous ne sommes pas dans le cadre d’une conversation mondaine où la courtoisie est évidemment toujours de mise et distingue les êtres de qualité, mais dans le domaine, totalement différent, d'un combat doctrinal de nature théologique, et qu'il est d'usage, comme cela se fit toujours par le passé, il l'expliquait lui-même lors d'un de ses précédents messages se référant justement à Léon Bloy, d'utiliser une terminologie extrêmement sévère à l'égard de son adversaire si cela s'impose ; ce qui est bien le cas pour le sujet qui nous occupe.

Si donc cela lui est trop difficile à endurer, alors même qu’il ne se fit pas faute, contrairement à ce qu’il nie, de s’amuser, pour le moins, à user d’un vocabulaire plutôt appuyé dans ses écrits à mon égard, et qu'il ne se sente pas suffisamment solide pour s'engager dans une telle "disputatio", qu’il jette l'éponge et se retire dignement en silence.

Autrement, s’il persiste dans son aveuglement, s’obstine à se faire le champion de thèses stupides, criminelles et anticatholiques et persévère dans la recherche de la confrontation, qu’il se prépare, non seulement à devoir digérer ce qu’il vient d'encaisser comme compliments appuyés, mais à recevoir d'autres volées de bois vert, bien plus cinglantes et beaucoup plus terribles encore pour ses propos grossiers envers la papauté et la Tradition catholique, qu’il ne se gêne pas, sans honte particulière et dans sa pitoyable bassesse, de qualifier de « damnable » ou « pharisaïque » !

Qu’il ne se plaigne donc pas ensuite d’avoir été dénoncé et flétri sous un flot de reproches redoutables. Ainsi, il aura été très clairement prévenu !

Je rajoute même, à toutes fins utiles : qu’il sache, pour être tout à fait précis, que mes qualificatifs pourraient être bien plus sévères encore qu’antérieurement à son endroit si cela s’avère nécessaire, car, comme il est connu : « Errare humanum est, perseverare diabolicum » !

Le combat contre les idées pernicieuses, d’autant, lorsque que l’on voit certains défendre l'indéfendable et utiliser pour cela des manœuvres incorrectes, à mentir, tromper, dissimuler et induire en erreur, n’autorise pas à faire des cadeaux excessifs à ceux qui s’en rendent coupables.

Bien au contraire, ceci incite à réduire, par JUSTICE immanente les sinistres attitudes mortifères, et briser durement par l’effet de la MISERICORDE providentielle, les thèses condamnables.

Tel est l'hommage que nous devons, que chaque chrétien doit impérativement à la Vérité !

Écrit par : Zacharias | vendredi, 04 décembre 2009

Petite leçon de droit pour Morlier:

Loi du 29 juillet 1881

Article 29

"Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation. La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l'identification est rendue possible par les termes des discours, cris,menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l'imputation d'aucun fait est une injure" .

Article 33

(Modifié par Loi n°2004-1486 du 30 décembre 2004 art. 21, art. 22 (JORF 31décembre 2004).

"[…] L'injure commise par les mêmes moyens envers les corps ou les personnes désignés par les articles 30 et 31 de la présente loi sera punie d'une amende de 12000 euros. L'injure commise de la même manière envers les particuliers, lorsqu'elle n'aura pas été précédée de provocations, sera punie d'une amende de 12000euros".

Il ne peut y avoir atteinte à l'honneur ou considération de la personne quand le fait est établi et non plus allégué ou imputé; or Zacharias établit bien le fait que Morlier a falsifié le texte de Gougenot des Mousseaux.

De même, il n'y a pas d'injure, puisque les épithètes utilisés par Zacharias sont liés à l'imputation d'un fait, celui mentionné plus haut et dont nous avons vu qu'il était avéré.

Enfin, c'est Morlier qui a commencé par injurier son contradicteur, il y a donc provocation selon les termes de l'article 33.

Encore une ultime et grotesque rodomontade de ce bouffon à qui je conseille une lecture approfondie du Dalloz.

Écrit par : Ronin | samedi, 05 décembre 2009

A signaler sur un blog sioniste,

Deux articles,
"Antisémitisme ou antisionisme"

http://contrecourant1.wordpress.com/2009/04/17/antisemitisme-ou-antisionisme/

et "Les racines du sionisme : 2-sionisme et judaisme"

http://contrecourant1.wordpress.com/2009/05/24/les-racines-du-sionisme-2-sionisme-et-judaisme/

Cet article a été écrit par Vincent Morlier qui apparaît bien ici comme un affidé des sionistes. L'intérêt de cet article réside dans les arguments invoqués et particulièrement sur le fait qu'il s'appuie sur le Talmud, héritage du pharisianisme, ce mot que Morlier répète à l'envi dans les réponses faites à Zacharias; d'ailleurs on peut se demander réellement si cet individu n'a pas pour rôle de répandre la bonne parole sioniste sur Internet en essayant de gagner les catholiques à sa cause.

Écrit par : Patrick Ferner | dimanche, 06 décembre 2009

@ Patrick Ferner,



Merci pour vos informations. Je vous rejoins entièrement, la manoeuvre au demeurant assez grossière de Morlier est évidente, tenter de gagner les catholiques à la cause sioniste. Ceci y compris en usant de moyens déloyaux comme le mensonge peu reluisant qu'a démasqué et mis à jour Zacharias, ce qui n'est pas sans fournir une explication à sa rage actuelle.

Je trouve pour ma part ce débat excellent. De mémoire, c'est la première fois que j'assiste à une confrontation aussi directe entre la position catholique traditionnelle et le sionisme chrétien dont Morlier est le chaud partisan.

Les textes dont nous disposons grâce à La Question, qui se distingue et joue parfaitement son rôle d'initiative sur les controverses principales touchant aux sujets fondamentaux, ceci en permettant d'accéder aux documents par téléchargement, nous donnent une présentation très claire des thèses en présence.

Il est ainsi aisé à chacun de se faire son idée ensuite.


PS. Au fait bravo pour votre article publié sur votre blog portant sur le thème : "Antisionisme et antisémitisme".

Écrit par : Serrus | dimanche, 06 décembre 2009

Les Pères et les Docteurs de l'Eglise se sont appliqués à rechercher les origines de l'Antéchrist, à découvrir de quels parents, de quelle race il sera issu.

L'universalité d'entre eux émettent le sentiment qu'il naîtra de parents juifs, et plusieurs affirment qu'il sera issu de la Tribu de Dan.

C'est l'interprétation qu'ils donnent à ce passage de la Genèse : « Que Dan devienne une couleuvre sur le chemin, un scorpion dans le sentier. ; et à cet autre de Jérémie, chap. VIII : « De Dan nous avons entendu le frémissement des coursiers ». Ils supposent que St Jean dans son Apocalypse, a omis de mentionner la tribu de Dan en haine de l'Antéchrist, mais toutes ces données sont incertaines.
Ce qui paraît positif, c'est que l'Antéchrist sortira de la race juive.

Saint Ambroise, dans ses commentaires sur l'Epître aux Thessaloniciens, dit qu'il sera circoncis. Sulpice Sévère, dans le livre II de ses Dialogues, dit qu'il obligera tous ses sujets à se soumettre à la circoncision.

Saint Jean désigne encore le nom de l'Antéchrist ; mais il a jugé de ne nous le dire qu'en lettres chiffrées. Il nous dit donc que, dans une langue qu'il ne nous fait pas connaître, le nom de la bête s'exprime par le nombre 666.

Du reste, tous s'accordent à dire qu'au début de son règne, il parviendra, par ses tromperies et ses prestiges, à faire croire aux juifs qu'il est le Messie qu'ils ne cessent d'attendre, et ceux-ci, dans leur aveuglement, s'empresseront de le recevoir et de l'honorer comme tel.


…...... Saint Paul aux Thessaloniciens : « Parce qu'ils n'ont pas voulu recevoir la vérité, Dieu leur enverra une opération d'erreur de manière qu'ils croiront au mensonge. » Or, est-il vraisemblable que les Juifs acclament comme Messie, un homme qui n'appartiendrait pas à leur race et qui n'aurait pas été circoncis ? L'Antéchrist sera donc Juif.


Source : http://lesamisdejesus.forumactif.net/traditions-et-enseignements-de-l-eglise-f8/l-antechrist-et-la-conversion-des-juifs-abbe-arminjon-t1179.htm

Écrit par : Sylvain M. | lundi, 07 décembre 2009

INFORMATION :



A signaler, preuve que le débat qui vient de se dérouler touche à des points fondamentaux et intéresse un large public, que les textes consituant l'ensemble de la polémique sur le sionisme et la valeur qu'il faut accorder, ou refuser, au "Retour" des Juifs en Terre sainte, débat sans concession qui s'est engagé entre Zacharias et Vincent Morlier sur La Question, sont à présent tous archivés et disponibles sur SCRIBD :



- Vincent Morlier - La résurrection nationale d’Israël
http://www.scribd.com/doc/23500386/Zacharias-La-resurrection-nationale-d%E2%80%99Israel-reponse-V-Morlier

- Zacharias - Le caractère satanique du sionisme
http://www.scribd.com/doc/23500116/Zacharias-Le-caractere-satanique-du-sionisme

- Vincent Morlier - Réfutation de la Réponse de Zacharias
http://www.scribd.com/doc/23500393/Zacharias-Refutation-de-la-Reponse-de-Zacharias-Reponse-V-Morlier


- Zacharias - Le chef des juifs : l'Antéchrist !
http://www.scribd.com/doc/23497840/Zacharias-Le-chef-des-juifs-l-antechrist



Bonne lecture à ceux qui vont bénéficier de la mise à disposition de ces pages instructives grâce à l'initiative de SCRIBD qui fait un remarquable travail, et bienvenue à ceux qui découvrent ainsi La Question !

Écrit par : LA QUESTION | lundi, 07 décembre 2009

"Bien que Jésus eût une parenté de sang par sa Mère avec l'antique peuple hébreux des temps bibliques, il est évident que pour l'avenir il n'accordait de valeur qu'à la parenté spirituelle, et il faisait abstraction des liens de sang qu'il avait avec sa parentèle, et avec plus de raison encore d'avec le peuple juif qui Le rejeta comme Messie en Le reniant, qui Le martyrisa et L'assassina au moyen d'un supplice cruel et lent, en accomplissant là le crime le plus atroce de tous les temps pour devenir le peuple déicide.

Mais aussi, le Christ en désignant les juifs qui Le répudièrent comme des "fils du diable" et "engeance de vipères", affirmait également être Lui Fils de Dieu, faisant bien voir qu'aucune parenté ne Le reliait à eux, car il ne peut rien avoir de commun entre le Fils de Dieu et les fils du diable, pas plus qu'il ne peut exister aucun lien entre le bien et le mal. Est donc complètement fausse, hérétique même, la thèse que la Synagogue de Satan c'est-à-dire le Judaïsme moderne a avancé sur le sang du Christ [à savoir qu'il est illicite de lutter contre les juifs parce qu'ils sont le peuple du sang de Jésus], et qu'à cause de cela on ne pourrait les combattre. Si cette thèse infâme était véridique, ni Jésus-Christ Lui-même, ni Ses Apôtres, ni beaucoup de Saints, de Conciles et de Papes ne les auraient combattus. Il est absurde d'identifier le peuple hébreux primitif (d'Abraham, d'Isaac, de Jacob, de Moïse) avec la Très Sainte Vierge et les Apôtres - qui recurent le privilège divin d'être le peuple élu du Seigneur -, avec les juifs postérieurs qui, en violant la condition imposée par Dieu pour être le peuple élu, méritèrent en outre par leurs crimes, leurs apostasies et leurs méchancetés le titre de Synagogue de Satan.

Le privilège de peuple élu de Dieu a été hérité par la Sainte Eglise du Christ, qui est la vraie descendance spirituelle du peuple hébreux primitif des temps bibliques, et les prophéties de l'Ancien Testament au sujet du véritable peuple de Dieu valent pour l'Eglise du Christ, qui actuellement selon la doctrine de l'Eglise est précisément le vrai peuple de Dieu. C'est pourquoi, considérer aujourd'hui comme peuple de Dieu, celui d'Israël, c'est nier la raison d'être, la fondation du Christianisme."

Maurice Pinay, 2000 ans de complot contre l'Eglise, tome I, pages 198-199.

Écrit par : François Chemin | mardi, 08 décembre 2009

Parmi les auteurs qui dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle comprirent et dénoncèrent le péril juif il y eut Mgr Meurin S.J.
(évêque in partibus d’Ascalona et par la suite archevêque titulaire de Nisibi et enfin évêque résident de Port-Louis; né à Berlin, expert en hébreu et en sanscrit) avec le livre La francmaçonnerie synagogue de Satan publié en 1893.

Écrit par : Sulpice | mardi, 08 décembre 2009

Voici un témoignage intéressant à propos de Gougenot des Mousseaux et de l'entretien qu'il eut avec la petite voyant de Lourdes, Bernadette, durant la guerre de 1870 selon ce que rapporte le comte Lafond :

«Le chevalier Gougenot des Mousseaux qui vit Bernadette à cette époque, lui fit les questions suivantes :

- “Avez-vous eu dans la grotte de Lourdes, ou depuis cette époque, quelques révélations relatives à l’avenir et aux destinées de la France? La Sainte Vierge ne vous aurait-elle point chargée pour la France de quelque avertissement, de quelque menace?”.

R. “Non”.

- “Les Prussiens sont à nos portes; est-ce qu’ils ne vous inspirent pas quelque frayeur?”.

R. “Non”.

- “Il n’y aurait donc rien à craindre?”.

R. “Je ne crains que les mauvais catholiques”.

- “Ne craignez-vous rien autre chose?”.

R. “Non, rien”».


Anthologie de textes réalisée par Giovanni Ricciardi
http://www.30giorni.it/fr/articolo.asp?id=3011

Écrit par : Wendrock | mardi, 08 décembre 2009

Dans un livre blanc officiel britannique sur les origines de la révolution bolchevique, est cité l'ambassadeur néerlandais à Pétrograd qui avait dit le 6 septembre 1918 : " Le bolchevisme est organisé et dirigé par des juifs dont le seul but est la chute de l'ordre établi. "

12 des 19 membres du premier gouvernement de Lénine étaient juifs, parmi ceux-ci les suivants : Schmidt (Commissaire en chef pour les travaux publics), Pfenigstein (Commissaire en chef pour la déportation des contre-révolutionnaires), Kukorskij (Commissaire au commerce), Schlichter (Commissaire en chef pour la confiscation des Biens privés) et Simasko (Commissaire en chef pour la Santé).

Les Juifs étaient encore en nombre plus élevé dans les différents commissariats. Au Ministère de l'Intérieur, il y avait par exemple 9 Juifs parmi les 10 commissaires : Ederer, Rosental, Goldenrubin, Krasikow, Rudnik, Krohmal, Martensohn, Pfeifermann,et Schneider.

Au commissariat du ministère des Affaires étrangères, les 17 diplomates bolcheviques appartenaient tous au Peuple d'Israel. : Margolin, Fritz, Joffe, Lewin, Axelrod, Beck, Beintler, Martins, Rosenfeld, Vorovskij, Voikoff, Malkin, Rako, Manuilskij, Atzbaum, Beck et GrundBaum.

Au Commissariat supérieur économique, 13 des 14 membres étaient de la lignée d'Abraham. : Merzvin, Solfein, Harskyn, Berta Hinewitz, Gurko, Gladneff, Axelrod, Michaelsohn, Fürstenberg, et Kogon (secrétaire de Fürstenberg)


Dès les années 1920, Lénine soutenait les sionistes contre l'impérialisme britannique et français.Des stagiaires ont étés envoyés se former en Union Soviétique par la Haganah (groupe sioniste, ancêtre de l'armée israélienne), vers 1932

Écrit par : israelmachiah | mercredi, 09 décembre 2009

C'est Moses Hess (le Rabbin Rouge),le fondateur du Sionisme Socialiste Religieux, qui a ammené Engels au communisme !

ARTICLE WIKIPEDIA (Extrait) :


Moses Hess était au début en faveur de l'intégration juive dans le mouvement socialiste universel. Il convertit Engels au communisme et introduit Marx aux problèmes économiques et sociaux.

Hess joua un rôle crucial dans la transformation matérialiste de la dialectique hégélienne, encore tâchée d'idéalisme, en concevant l'homme comme l'initiateur de l'histoire à partir de sa propre conscience active. Il est probablement à l'origine de slogans tels que "la religion est l'opium du peuple".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Moses_Hess

Écrit par : Lozère | mercredi, 09 décembre 2009

@ israelmachiah,

Vous avez oublié les plus connus, à savoir:

Lev Davidovitch Bronstein alias Léon Trotsky et Ovsel Gershon Aronov Radomyslsky connu aussi sous le nom d'Hirsch Apfelbaum alias Grigori Zinoviev.

Cela dit, le fait que "le bolchevisme est organisé et dirigé par des juifs dont le seul but est la chute de l'ordre établi" est très bien démontré par Anne Kling dans son livre "La France LICRAtisée" , voir:

http://france-licratisee.hautetfort.com/

Écrit par : Patrick Ferner | mercredi, 09 décembre 2009

Zacharias,

… Vous n'allez pas tarder à comprendre PAR VOUS-MÊME, ainsi que les membres du blog, au moyen du texte de réfutation que je vous prépare et qui tire à sa fin maintenant, que, bien que n'étant pas des sataniques, vous êtes présentement vous & votre blog, dans le camp de Satan par votre antisionisme. Et que la position sioniste que le bon Dieu me fait l'honneur & la grâce de défendre, est la seule bonne, celle vraiment, authentiquement catholique.
Vous croyez pouvoir appuyer votre position antisioniste sur le positionnement des gens d'Eglise voulant privilégier le SEUL sens spirituel dans la lecture des prophéties testamentaire... positionnement que vous croyez couvert par le Magistère. Vous faites une erreur profonde. La thèse spiritualiste qui consiste à ne vouloir voir QUE le sens spirituel (= l'Eglise, le Ciel éternel) dans le texte de la sainte Ecriture quand il est question d'Israël, Jérusalem, etc., n'est qu'une simple habitude de pensée (on appelle ça un habitus) adoptée certes par la majorité des gens d'Eglise à partir surtout de saint Augustin & saint Jérôme au IVème siècle, mais... théologiquement, rien de plus. Ce positionnement exégétique damnable (oui, Zacharias, damnable & même fort damnable...), n'a rien à voir avec une doctrine professée infailliblement par le Magistère ordinaire & universel, ou pire encore, un dogme professé par le Magistère extraordinaire infaillible. N'étant couvert d'aucune manière par l'infaillibilité ecclésiale, ce positionnement spiritualiste des gens d'Eglise ne vous donne donc aucun réel appui, sur le plan théologique, pour soutenir votre antisionisme, contrairement à ce que vous croyez. Je vais, entre autres, bien vous exposer ce point, qu'apparemment, sûrement par défaut de science théologique solide & sérieuse, vous ne connaissez pas. A preuve, lorsque vous dites que l'abominable "Non possumus !" de saint Pie X est une "déclaration du Magistère" : en fait, ce "non possumus !" n'a été prononcé (fort heureusement !) que dans le cadre d'un entretien privé entre Theodor Herzl & le pape, et n'a rien à voir avec une... "déclaration du Magistère" ! Vous faites là des raccourcis de débutants parfaitement faux, qui montrent que vous n'avez pas la compétence suffisante pour bien envisager l'ensemble du problème. Je ne vous dis pas cela pour bêtement vous humilier, mais parce que c'est la vérité, et que ce manque de science vous amène, là-dessus comme sur tout le reste, à poser des conclusions qui n'ont aucune valeur, ni théologiquement, ni exégétiquement, etc., et bien entendu, à emprunter subséquemment de très-mauvaises voies... antisionistes.
Autrement dit, il faut penser dès à présent, Zacharias, à faire retraite sur toutes vos positions, parce qu'elles sont toutes prises ainsi, dans le manque de science et de compétence réelles de votre part. Plus vous laisserez votre "fan's club" cocoricoter en vain sur la prétendue victoire de votre mauvaise cause, et aussi vous encenser alors que vous méritez des reproches, une remise à niveau et non pas des éloges, plus vous aurez du mal à faire machine arrière, songez-y dès maintenant, Zacharias.
"Un peu de science éloigne de la Vérité, Zacharias, beaucoup y ramène". Je vais tâcher, par charité pour vous & les vôtres (car vous vous montrez beaucoup plus mauvais bougres que vous n'êtes réellement j'en suis sûr), de vous apporter un peu plus de science véritable, autant qu'il est en moi, pour vous amener à plus de vérité dans "la question juive". J'espère que le bon Dieu, je le souhaite de tout cœur, vous donnera alors ce que moi, pauvre humain pécheur, je ne peux pas vous apporter : la grâce de la conversion. Moi, je tâcherai de vous apporter la matière de la conversion, qui en soi n'est rien, et Dieu, je l'espère, vous donnera la forme de la conversion, qui en soi est tout.
Ce n'est pas qu'il est très-difficile de vous réfuter, travail négatif, mais il est plus long et laborieux, plus délicat aussi, de faire un exposé positif de la question, pour que vous voyiez enfin devant les yeux de l'âme, Zacharias, vous & votre "fan's club", le Plan divin qui passe par le sionisme (terme d'ailleurs parfaitement impropre et surtout diabolisé par les antisionistes, l'aliyah convient beaucoup mieux), Plan divin que, par un sinistre aveuglement & emportement passionnel fanatique (j'aimerai bien que vous m'expliquiez pourquoi & comment vous avez adopté, avec une telle hargne, votre position antisioniste, cela m'intéresserait), vous saccagez par votre antisionisme sans même en avoir conscience j'en suis persuadé...

Écrit par : MORLIER | mercredi, 09 décembre 2009

Vincent Morlier,


Il n’y a qu’un problème, mais de taille, dans votre bel argumentaire qui est une splendide vue de l’esprit, problème qui vous échappe en raison d’une perverse persuasion aveuglante. En effet, il y a de très fortes chances que vous vous trouviez vous, et nul autre dans le camp de Satan, et que cet homme de péché auquel vous faites allusion, ne soit autre que vous-même.

Réfléchissez-y un instant. Le risque n’est pas mince, car vous vous trouvez, avec votre thèse sioniste, en opposition avec l’attitude des papes, des Pères de l’Eglise, des principaux docteurs et théologiens, ainsi qu’en contradiction avec toutes les déclarations du Magistère depuis des siècles et ce jusqu’à celle très récente, prononcée par un Vicaire du Christ honoré et l’objet d’une fervent piété, même si celle-ci ne fut pas assortie d’une publication décrétale ce qui n’enlève absolument rien à sa force, à savoir la réponse de saint Pie X au projet sioniste : « NON POSSUMUS » !

Cela dit sans oublier et mésestimer le fait que du point de vue de la théologie catholique, l'expression latine ex cathedra, signifie bien literralement « de la chaire », se réfère à un enseignement du pape dont on considère qu'il a l'intention d'invoquer l'infaillibilité.
La « chaire » à laquelle on se réfère n'est pas littéralement une chaire mais fait allusion symboliquement à la position du pape en tant qu'enseignant officiel de la doctrine catholique : la chaire était le symbole de l'enseignant dans l'ancien monde, et les évêques jusqu'à aujourd'hui ont une cathèdre (cathedra), un siège ou trône, comme symbole de leur enseignement et de leur autorité de gouvernement. On dit souvent que le pape occupe la « chaire de saint Pierre », étant donné que les Catholiques le tiennent des apôtres, parmi lesquels Pierre avait un rôle spécial en tant que gardien de l'unité. Ainsi, le pape en tant que successeur de saint Pierre joue le rôle de porte-parole de toute l'Église parmi les évêques, successeurs des apôtres, y compris dans ses déclarations privées.

Je vous retourne de ce fait volontiers et avec beaucoup de certitude votre compliment Vincent Morlier.

Moi qui suis du parti de Dieu dans le débat qui nous occupe, représentant l’Eglise catholique ses positions, déclarations, affirmations et analyses, vous me devez donc des excuses, non à moi mais à la Sainte institution fondée par le Christ.

Je vous demande une dernière fois, non pas tant pour moi que pour le bien spirituel de votre âme malheureuse, de vous rétracter et faire l’aveu de votre péché et de vos fautes, en acceptant le jugement que vous avez reçu par mes soins en confessant votre témérité, opiniâtreté, obstination et patente hérésie, en pleurant sur vos audaces verbales et regrettant vos folles opinions afin de revenir, pour votre salut, sous l’aile bienheureuse de notre Sainte Mère l’Eglise !

Écrit par : Zacharias | jeudi, 10 décembre 2009

Toujours aussi illuminé ce Morlier. Après avoir reçu une leçon magistrale, qui démontre que sa thèse est fausse, absurde et mensongère, le voilà comme si de rien n'était revenir proférer ses bêtises. Lorsque l'on parle d'obstination à son sujet, je pense que l'on est encore bien loin de la réalité...

Écrit par : Lapide | jeudi, 10 décembre 2009

Je suis bien d'accord avec vous Zacharias, les propos de Vincent Morlier à l'égard des papes sont inacceptables ! Et cet homme ce prétend catholique ? Quelle honte !

Écrit par : Grégoire | vendredi, 11 décembre 2009

Un article montrant comment Israël organise sa propagande sur internet :

http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-34245963.html

Écrit par : Patrick Ferner | vendredi, 11 décembre 2009

Monsieur Morlier fait heureusement partie du très petit reste qui voit juste... lui.

Le meilleur moyen d'anéantir quelquechose est de le faire de l'intérieur. Le Christ fut trahi par l'un de ses apôtres, et renié par le chef de ses apôtres. L'Antechrist ne sera pas juif mais catholique... en apparence. Et on voudra le faire pape.

Notre-Dame de La Salette :
"Rome perdra la foi et sera le siège de l'Antechrist"

Relisez l'Apocalypse et "Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !"

Quant aux juifs, leur sort est entre les mains de Dieu. Et ils sont certainement mieux lotis que si Dieu les abandonnait aux mains de certains catholiques de nom.

Écrit par : Crux | mercredi, 16 décembre 2009

"L'Antechrist ne sera pas juif mais catholique... en apparence". Voire!
Car voici un autre extrait de la prédiction de Notre-Dame de la Salette:

"Tremblez, Terre, et vous qui faites profession de servir Jésus-Christ, et qui au-dedans vous adorez vous-mêmes ; tremblez, car Dieu va vous livrer à son ennemi parce que LES LIEUX SAINTS sont dans la corruption : beaucoup de couvents ne sont plus les maisons de Dieu, mais les pâturages d'Asmodée et des siens.
Ce sera pendant ce temps que naîtra l'Antéchrist, d'une religieuse HÉBRAÏQUE, d'une fausse vierge qui aura communication avec le vieux serpent, le maître de l'impureté ; son père sera évêque".

Quand on sait que la religion juive se transmet par la mère, l'Antéchrist n'aura pas besoin d'être "catholique en apparence", puisque ce sont des chrétiens sionistes (quel oxymore!) qui lui dérouleront le tapis rouge.

Pour le reste, Vatican II a déjà introduit le ver dans le fruit.

Écrit par : Thaddée | jeudi, 17 décembre 2009

Thadée, je trouve que votre vision des choses est très intéressante. Vous semblez d'accord avec moi sur deux points :

- le premier lorsque vous parlez de la corruption de l'Eglise Catholique aujourd'hui, soit "le ver dans le fruit" introduit par le concile Vatican II.
- le second lorsque vous citez la Sainte Vierge à la Salette au sujet de l'avènement prochain de l'Antechrist, vous admettez donc que nous sommes arrivés à la fin des temps.

Je rebondis donc sur le débat Morlier / Zacharias qui nous intéresse :

M. Morlier soutient que l'aliyah, soit le retour du peuple juif sur sa terre originelle de Palestine auquel nous assistons depuis 1917 avec la fondation d'un foyer international juif, et plus encore depuis 1948 avec la création de l'Etat d'Israël, constitue l'un des signes annonciateurs de la fin des temps, annoncé dans les Ecritures.

Zacharias soutient qu'il ne faut pas voir dans ces prophéties une réalisation matérielle, mais plutôt le retour des juifs vers leur patrie spirituelle, la Vérité Révélée. Concrètement, cela veut dire que le retour du peuple juif annoncé pour la fin des temps ne se réalisera que lorsque les juifs se convertiront en nombre et ré-intègreront le Verus Israël, l'Eglise Catholique.

Pour Morlier le retour des juif est un fait réalisé et nous sommes déjà à la fin des temps, tandis que pour Zacharias, nous ne le sommes pas encore puisque les juifs ne se sont pas encore convertis, et donc tous les signes annonçant la fin des temps ne sont pas encore accomplis.

Chose étrange, cela n'empêche pas Zacharias de prophétiser que l'Antechrist sera le chef des juifs.

Mais de quels juifs sera-t-il le chef ? Ceux du Verus Israël qu'est Eglise Catholique, ceux qui professent le judaïsme et qui doivent se convertir à la fin des temps, ou encore ceux qui sont favorables à la pérennité d'un état juif en terre d'Israël, et ce quelle que soit leur confession religieuse ?

L'avènement de l'Antechrist ne peut avoir lieu qu'à la fin des temps. Il faut donc pour cela que l'annonce scripturaire du retour des juifs se soit réalisée.

Pour Morlier c'est fait (les autres signes sont tous réalisés), l'Antechrist peut arriver.

Pour Zacharias, nous attendons la conversion au catholicisme des juifs professant le judaïsme. Le retour sur leur Terre spirituelle.

Mais alors, si à l'avènement de l'Antechrist les juifs sont revenus dans le sein de l'Eglise, comment faut-il comprendre Zacharias lorsqu'il dit que l'Antechrist sera le chef des juifs ?

Si Israël est l'Eglise, l'Antechrist est le pape. On revient sur les annonces de la Sainte Vierge à la Salette "Rome perdra la foi et sera le siège de l'Antechrist".

Avec l'interprétation spirituelle de Zacharias (donnée par les Pères de l'Eglise), la phrase de l'Apocalypse (III, 9) au sujet de l'Eglise de Philadelphie prend tout son sens : "Voici que je te donne quelques-uns de la synagogue (= l'église) de Satan, qui se disent juifs (= catholiques), et ne le sont point, mais ils mentent ; voici je les ferai venir se prosterner à tes pieds, et ils connaîtront que je t'ai aimé".

Merci Zacharias et Thadée de m'avoir ouvert les yeux. Que Dieu vous le rende au centuple ! Et qu'Il vous préserve de vous retrouver au nombre de ceux qui, sionistes ou pas, déroule(ro)nt le tapis rouge...

"Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !"

Écrit par : crux | vendredi, 18 décembre 2009

Crux,

Vous raisonnez comme si juifs et catholiques ne formaient respectivement qu'un seul bloc. Or, dans le judaïsme, il y a deux branches: le judaïsme mosaïque et le judaïsme talmudique.

La première représente la branche orthodoxe qui, dès le départ s'est opposée aux thèses sionistes de Benhyamin Ze'ev plus connu sous le nom de Theodor Herzl. Le grand rabbin de Vienne avait même suggéré que Herzl aille se faire soigner dans quelque établissement spécialisé... De nos jours, des juifs orthodoxes comme ceux de l'organisation Neturei Karta ne mâchent pas leurs mots à propos du "retour" des juifs en Palestine et d'Israël :

"La fondation de l’État sioniste est en contradiction flagrante avec l’enseignement de la Torah qui interdit toute proclamation d’un État juif. La Torah nous contraint à rester en exil jusqu’à la délivrance divine qui annoncera la paix éternelle parmi toutes les nations du monde.[...] L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme".[...] Nous prions pour un démantèlement prompt et pacifique de l’État d’Israël".

Il est fort probable que les juifs qui se convertiront au christianisme à la fin des temps seront issus de ce judaïsme-là.

Il en va tout autrement du judaïsme talmudique qui perpétue depuis des siècles le mythe d'un Christ vengeur, donnant une justification pseudo-divine au sionisme qui est une idéologie laïque et nationaliste. Donc, pour répondre à votre question, leur chef sera l'Antéchrist. Comment en douter quand on sait comment s'est constitué l'état d'Israël et surtout si on se penche sur la période 1917-1948 qui fut ponctuée d'attentats terroristes contre la population arabe et les autorités britanniques (massacre de Deir Yassin, une centaine de morts, et attentat de l'hôtel King David, 91 morts)? La création de l'État d'Israël, qui s'est faite sur le brigandage et la spoliation ne peut en aucun cas procéder d'une volonté divine mais préfigure déjà les frasques de l'Antéchrist dont le prétendu retour des juifs en Palestine en annonce l'arrivée et c'est là la seule signification de ce fait, n'en déplaise à Morlier qui s'en fait à l'avance le serviteur dans son aveuglement coupable.

Au sein du catholicisme, il y a les modernistes (Vatican II) et ceux qui veulent garder intacte la tradition, c'est-à-dire la transmission du message du Christ en s'appuyant sur les Saints, la patristique et le rite tridentin dit rite de Saint Pie V.

C'est chez les modernistes que se recrutent les idiots utiles du sionisme qui se feront les esclaves de l'Antéchrist. Maintenant, il faut distinguer entre église institutionnelle et Église au sens étymologique d'ecclesia, assemblée des fidèles réunis autour du Christ; d'après la prédiction de Notre-Dame de la Salette, il n'y aura plus de papauté lors de l'avènement de cette Église:

"Le Saint Père souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu'à la fin pour recevoir son sacrifice.
Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours ; mais ni lui, ni son successeur… ne verra le triomphe de l'Église de Dieu".

Comme on peut le constater, nous ne sommes pas encore à la fin des temps, contrairement à ce qu'affirme Morlier qui ne fait que répandre la langue de bois sioniste.

Enfin, Crux, je suis sensible à la sollicitude que vous manifestez à l'égard de Zacharias et de moi-même mais après tout ce que je viens de dire, il n'y aura pas de notre part d'erreur d'aiguillage entre le Sauveur et sa caricature, l'Antéchrist, soyez-en assuré.

Écrit par : Thaddée | vendredi, 18 décembre 2009

voici le livre :
http://www.barruel.com/gougenot-des-mousseaux.pdf

Écrit par : bibi | vendredi, 18 décembre 2009

Que cet imposteur, et ses fidèles, aillent au diable !

Écrit par : coranite | lundi, 03 mai 2010

crux,




Une utile précision à vos interrogations, légitimes, s'agissant de la signification propre du retour d'Israël en Terre Sainte.

L’établissement de l’Etat d’Israël n’est marqué par aucun renouveau des valeurs religieuses, au contraire le nouvel Etat évolue vers l’incroyance la plus sinistre et le matérialisme radical. Il est difficile de découvrir dans cet Etat des traces des visions prophétiques, et en particulier d’Ezéchiel concernant "les ossements desséchés qui reprennent corps avant d’être animés par l’Esprit." (Ez, XXXVII).

Dieu avait donné à Israël une place de choix dans son plan providentiel de salut : Israël devait manifester le Messie au monde. Mais Israël a été infidèle, il n’est donc plus en grâce et en élection devant Dieu, qui lui-même, n’est plus présent à son peuple en tant que communauté religieuse bénie. Ceci devrait pourtant être simple à comprendre pour un chrétien.

Ainsi, Israël n’a plus pour religion qu’un judaïsme vidé de son contenu profond, un judaïsme désacralisé ; il n’a pas retrouvé son Temple ni la possibilité de le reconstruire. La Jérusalem juive d’aujourd’hui est une ville moderne, laïque, séparée par des barbelés de ce qui fut jadis la Ville Sainte, la Cité de David.

Israël n’a plus de prêtres ; il n’a plus dans le judaïsme actuel que des professeurs d’une religion devenue impossible à pratiquer. Le judaïsme lui-même, en réalité, de par l’état dans lequel il se trouve, reconnaît implicitement que le culte ancien est périmé, et que les prophéties sont inapplicables.

Le judaïsme est donc dans une impasse totale, et la reconstruction d’Israël, loin de supprimer les difficultés religieuses et politiques, les aggrave considérablement. Comme l'écrit avec pertinance Judant dans son essai remarquable : "N’est-ce pas la preuve que la vraie Jérusalem, celle qui fait le fond de l’espérance juive, ce ne peut être la Jérusalem de Palestine, mais bien le Royaume de Dieu annoncé par Jésus ? » [D. Judant, Les deux Israël, Cerf, 1960, p.149]

Posez la question, comme on dit, n'est-ce pas y répondre ? Et cette réponse nous la connaissons : l'Israël que se devaient de retrouver les Juifs, la véritable Terre Sainte décrite par les Ecritures et mise en lumière par les Pères, n'est autre que cet Israël spirituel qu'est l'Eglise.

Écrit par : Zacharias | mardi, 18 mai 2010

Plus j'observe, je constate et je m'attriste de voir de quelle manière est gouverné le pays aujourd'hui et plus je préfère m'éloigner au plus vite du grand Israêl dominateur de plus sur terre, la bétise de l'homme fier et arrogant sur terre ça va comme ça mon Dieu, oui apparemment ce sont toujours les mêmes marchands du monde qui dictent leurs lois aux autres.

Evidemment lorsqu'ils connaissent trop le succès dans les affaires humaines tout finit alors par leur donner raison et pouvoir de plus sur autrui.

Écrit par : Jérémie | mercredi, 08 septembre 2010

De Moïse à Mahomet :
http://www.youtube.com/watch?v=2RAA45wYfoo

Écrit par : Céline Drumont | samedi, 25 juin 2011

Bonsoir!
Je voudrais vous apportez mon soutien contre l'insoutenable blasphème contre Jésus( que la paix soit sur lui) Jésus est aussi vénéré chez nous car c'est un envoyé de Allah(ou Dieu)selon notre croyance. Je sais ce que vous devez ressentir car moi aussi j'ai été profondément atristé lors des caricatures du prophète. La séculariation est un projet des Sion car la religon leur fait peur. Jésus( que la paix soit sur lui) et Mohamed (salallah ali wa salam)pronent des valeurs qu'eux bafouent.

Courage !! Il ne faut pas se taire. Ils parlent d'intégristes mais qui sont les intégristes. On traite les croyants à tous va mais lorsqu'on parle des impies alors tu es un intégristes. En réalité c'est leur portrait en négatif qu'ils peignent car c'est eux qui refuse la critique. Si on Jeter sur la tête de Bush ou Olmert ce qu'eux ces sélérat jete sur Jésus , il y aurait déjà des projets pour outrage...

Écrit par : Musulman | vendredi, 28 octobre 2011

J'ai fait un voyage en Israël et un séjour à Jérusalem non loin du mur le séparant de Bethlehem. J'ai été très déçu. Dieu était là, Jésus aussi semblait être présent quand je m'asseyais dans l'herbe sous les oliviers, mais personne, personne ne m'a adressé la parole, même si par ailleurs les gens étaient assez polis pour par exemple m'indiquer mon chemin ou me conseiller une façon de vivre moins coûteuse. Une capitale aussi triste et sans âme que par exemple Ottawa, Canberra. Ces gens ne vivent pas en terre sainte. Ils vivent dans un film à épisodes ayant pour titre Israël, et sitôt qu'ils ont fini leur boulot de figurants ils vont se protéger du climat trop chaud dans des centres commerciaux aussi semblables que possible à ceux de l'Amérique. Les efforts et les talents très réels par ailleurs qu'ils déploient pour faire vivre ce pays sont en fait typiques des acteurs, des figurants, des cascadeurs, tout comme ceux des juifs de Hollywood qui sont les vrais réalisateurs de ce spectacle. Israël ne veut pas la paix. Est-ce à dire qu'il veut la guerre? Pas exactement. Il veut le suspense, la seule émotion qui rapporte au box-office mondial. Moi qui avais voyagé vers ce pays avec en tête un plan de paix, j'ai réalisé que tout le gâchis politique environnant est volontaire, probablement que les protagonistes de la question palestinienne sont eux aussi des acteurs payés par le même studio. Les sionistes sont prisonniers de la logique d'un film, qui doit fatalement se terminer par la construction du 3ème temple.

En construisant leur premier temple, les juifs firent l'erreur de vouloir devenir une nation comme les autres, avec les mêmes symboles de puissance. Le premier temple fut construit en forme d'homme allongé sur le dos. L'humanisme angélique (très différent de l'humanisme moderne fondé sur la loi des moyennes) qui avait visé la construction d'une société sans mépris, sans oppression, disparut alors pour faire place à une monarchie comme les autres. Le temple en tant qu'idole en forme d'homme avait évacué le respect de l'homme vivant. Ce fut la fin de la justice sociale en Israël, et aussi de l'indépendance nationale. Le schisme et les déportations étaient proches. Israël chercha à se consoler de l'idéal fraternel perdu pour toujours en n'adorant plus désormais que la puissance politique telle que Salomon l'avait incarnée. Le retour des juifs à Jérusalem, vécu dans l'arrogance face à tant d'empires qu'ils avaient fait s'écrouler, se traduisit par la construction d'un deuxième temple, qui devait symboliser une irrésistible poussée ascensionnelle vers la puissance militaire et politique au niveau mondial. Le deuxième temple fut construit en forme de lion agenouillé, remarquable par sa forme trapue. C'est plein de cet espoir de revanche politique violente au niveau mondial qu'ils éliminèrent les trop doux, les trop idéalistes, entre autres Jésus. Le judaïsme de ce temps ressemblait en effet davantage à l'Islam djihadiste contemporain. Bien entendu, une fois de plus, l'idole de la force (le lion) avait fait perdre la réalité correspondante, la force de caractère et l'esprit de lutte chez tout un chacun. Les juifs comme on sait, ayant perdu leur force de caractère, mais non point leur ténacité et leur esprit de revanche, se réfugièrent dans la finance, le commerce, et aussi les professions, où ils firent preuve d'un génie qu'on ne les y avait jamais connus (les métiers intellectuels et financiers étaient déconsidérés à l'extrême dans le tout premier Israël, par les prophètes entre autres : c'était une excellence à laisser aux nations païennes). Il est clair que l'esprit sioniste actuel est une arrogance principalement fondée sur la finance mondiale et aussi les professions à Prix Nobel. Le troisième temple sera construit bientôt, et aura la forme d'un taureau, comme le souhaitent déjà les gens de Wall Street dans le réflexe magique idolâtre instinctif de faire revenir les "bull markets". Une fois de plus, le culte rendu à l'idole chassera la réalité. L'année de la construction de cet éléphant blanc, Israël sera certain de surnager victorieusement de toute la crise économique mondiale, et de devenir une sorte de rendez-vous mondial en matière de counseling financier et professionnel en tout genre, comme le rêve Attali. Mais une fois de plus, au lieu de la victoire mondiale définitive attendue, ce sera la déception absolue. Tous les visiteurs remarqueront qu'Israël est maintenant un pays dépourvu de toute transcendance, une sorte d'Utah en version meilleur marché, avec des supermarchés, des centres commerciaux, et des professionnels moins bons et plus chers.

Quand Dieu m'a répondu à cet effet, Il l'a fait en me montrant une famille ivoirienne qui visitait les lieux saints. Je me souviens du moment où Houphouet-Boigny était à construire en son pays la plus grande basilique de la chrétienté. Le pays était arrogant à l'envi. Les bourgeois de ce pays regardaient de haut non seulement tout le reste de l'Afrique mais aussi les Blancs comme moi, qui n'étaient bons qu'à leur passer leurs filles. On sait que l'inauguration de cet éléphant blanc fut le début de la dégringolade à un niveau plus bas que le Bénin ou la Guinée, avec en prime surprise l'Islam qui a construit des milliers de mosquées partout pendant que les Chrétiens construisaient une seule basilique. C'est un petit avant-goût de ce qui attend Israël et les juifs une fois le temple construit, et aussi tout le monde occidental qui depuis qu'il est lettré à l'échelle de masse est un ensemble plus juif que chrétien. C'est là que je m'écarte un peu de votre analyse. Israël, avec les nations et les religions chrétiennes décadentes dont il dispose en tant que pions, se conduit plus comme une grande prostituée que comme la Bête proprement dite, laquelle promet d'être plutôt le rouleau compresseur musulman. La France subira sans doute le gros du djihad, tandis qu'Israël, frustré de ne pas avoir d'occasions de frapper directement, se contentera de la pire épreuve pour lui, une dépression économique qui en fera vite une sorte de petit Yemen plus pauvre et plus réactionnaire que les autres. Les juifs survivront, comme de coutume, mais leur étoile économique se sera éteinte avec le troisième temple, tout comme leur étoile politique l'a été avec le deuxième. Il ne restera plus aux juifs qu'un seul domaine où prendre leur revanche, l'occultisme, exactement à la manière des Tziganes, ou des Haïtiens de la diaspora qui font du vaudou (c'est ma culture). La troisième diaspora juive sera une traversée du désert non plus de la persécution politique et du ressentiment de masse, mais de l'insignifiance. Insignifiance économique surtout, insignifiance culturelle dans un monde où tous les symboles qu'ils ont manipulé et galvaudé ne voudront plus rien dire si par exemple la Chine est la première puissance, mépris de la part des intellectuels non-juifs qui se vengeront de tant de théoriciens imposteurs comme Freud, Marx, Friedman. La seule arme de revanche sera la magie, comme avec les Haïtiens dont j'ai adopté la culture, ou mieux encore avec les Romanichels. Ils rêveront alors de la construction du quatrième et dernier temple qui les attend, qui aura une forme d'aigle, le dernier des animaux du trône divin. Le temple en forme d'aigle, symbole par excellence de pouvoir surnaturel occulte (le scorpion glorifié), sera construit à une époque horrible future où les pouvoirs magiques occultes auront la même importance pour le commun qu'aujourd'hui la richesse boursière ou les qualifications professionnelles. Le monde entier sera devenu sans doute un immense Haïti, un immense taudis dont personne ne se plaindra vu que chacun pour survivre sera occupé 24 heures sur 24 à se défendre par des sorts et des contre-sorts. Avis aux nouvel-âgeux qui nous promettent un monde où tout ce qui était ésotérique sera exotérique, Haïti est le parfait modèle déjà en place de ce qu'ils promettent. Une quatrième fois, dans un tel monde, les juifs penseront pouvoir être les seuls vainqueurs, une fois de plus le temple cristallisera sur sa forme idolâtre le pouvoir qui était jusque là disponible à tout un chacun. Le temple en forme d'aigle détruira les pouvoir occultes comme le temple en forme de taureau aura détruit la richesse financière et le prestige professionnel des juifs. Mais cette fois-là il n'y aura plus de domaine de refuge pour les juifs. Le dernier animal du trône ayant fait son oeuvre, l'Éternel se fera voir sans voile.

Écrit par : Miville | mardi, 20 décembre 2011

Un autre site très bien sur la Franc-maçonnerie :

barruel.com

Écrit par : Babarousse | lundi, 09 janvier 2012

"thèses de Vincent Morlier pour millénarisme, littéralisme protestant et obstination anti-catholique"

1) Chiliasme n'est pas n'importe quel doctrine disant que 1000 ans se dérouleront depuis Harmaguédon jusqu'à le Dernier Jugement, puisque St Augustin l'avait cru lui-même, mais la doctrine selon laquelle les saints martyrs résuscités pendant ces mil ans jouiront des satisfactions charnels (un peu comme les sexe avec les houris dans l'Islame ou festins sur le Porc Saerimner dans l'Odinisme),
2) littéralisme protestant - c'est quoi exactment?

Luther ne fut pas condamné pour le fait de prendre l'Apocalypse trop littéralement, mais pour la comprendre mal et en plus comprendre des choses encore plus claires mal.

3) obstination anticatholique - est-ce obstination en haine contre le catholicisme ou obstination en insoumission sous un magistère catholique et ce magistère serait-il alors régulier ou ad hoc?

Quand aux prophéties elles-mêmes, Isaie 11 est déjà accompli (très littéralement) par la résurrection (son tombeau sera glorieux) et par événements dans les Actes ou après. Les Palestiniens et Jordaniens chrétiens sont la fruit de cet accomplissement.

Et une autre prophétie s'est accompli le jour de Pentécôte même.

Écrit par : Hans-Georg Lundahl | samedi, 31 août 2013

Les commentaires sont fermés.