Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 février 2009

Mgr Tissier de Mallerais : ‘‘Nous convertirons Rome’’

 

 

untitled.JPG

Mgr Tissier de Mallerais, recteur du Séminaire d’Ecône de la Fraternité St Pie X, vient de déclarer avec fermeté le 1er février 2009,

au quotidien italien La Stampa :

 

« Nous ne changerons pas nos positions,

mais nous avons l’intention de convertir Rome,

c’est-à-dire d’amener le Vatican vers nos positions ».

 

Ainsi, au milieu du véritable tohu-bohu provoqué par la levée de l’excommunication qui frappait les évêques de la Fraternité Sacerdotale St Pie X sacrés par Mgr Lefebvre en 1988, et alors même, comme le signale le journal La Croix, qu’une note de la Secrétairerie d’État vient, emportée par une fièvre consécutive aux réactions des fervents admirateurs modernistes et progressistes de Vatican II, de stipuler que les intégristes devront reconnaître pour entrer en communion avec l’Eglise non seulement le Concile, mais aussi le Magistère des papes qui l’ont interprété, notamment Paul VI et Jean-Paul II, cette heureuse prise de position de Mgr Bernard Tissier de Mallerais est de nature à poser clairement l'intention des défenseurs de la Tradition.

 

Il est en effet tout à fait évident que demander d’adhérer explicitement au Concile et d’admettre le Magistère des papes Paul VI et Jean-Paul II, sachant les positions profondément inacceptables sur le plan doctrinal et dogmatique soutenues par les deux pontifes c’est, pour les héritiers de Mgr Lefebvre, une impossibilité dans les termes puisque tout le combat de la Foi catholique, engagé et organisé avec courage depuis des années, porte précisément sur un refus catégorique d’avaliser le Décret sur l’œcuménisme, la Déclaration sur la liberté religieuse, Nostra Aetate, Lumen Gentium, Gaudium et Spes, et Dei Verbum, ces textes, étant tous traversés par le venin de l’hérésie moderniste et se trouvant en contradiction formelle avec l’ensemble de la Tradition de l’Eglise.

catalog704.jpg
"100 ans après Pascendi, en 2007 ce ne sont plus seulement les protestants,
ce ne sont plus seulement de simples théologiens,
ce sont les plus hauts degrés de la hiérarchie qui confessent le modernisme
à la lumière des noms célèbres de la philosophie moderne..."

 

A ce titre, il est bon de constater, à la lecture de cet article du journal transalpin La Stampa, que Mgr Bernard Tissier de Mallernais, qui a signé une récente et très documentée biographie de Mgr Lefebvre, « Marcel Lefebvre : une vie, Éditions Clovis, 2002 », et qui dirige la Commission canonique Saint Charles Borromée, regarde la sanction d’excommunication qui avait été prononcée par Jean-Paul II comme invalide et sans objet puisque l’évêque dit clairement : « L’excommunication a duré vingt ans mais nous ne la considérons pas valide parce que Mgr Lefebvre nous avait sacrés pour un cas de nécessité, et le cas de nécessité est reconnue valide selon le Droit commun ».

Comment pourrait-il en être autrement d'ailleurs, chez celui qui déclarait avec justesse et pertinence le 11 novembre 2007 en conclusion du colloque officiel de la FSSPX sur Pascendi qu'il présidait à Paris, soulignant que Le Dieu de Kant est le Dieu de Ratzinger :

- « le concile Vatican II avait un double but […] il fallait purifier la foi de tous ces artefacts des siècles […] et l’enrichir de nos propres expériences actuelles. […] Jean XXIII voulait cela, c’était le but du concile : purifier la Foi et l’adapter. […] 100 ans après Pascendi, en 2007 ce ne sont plus seulement les protestants, ce ne sont plus seulement de simples théologiens, ce sont les plus hauts degrés de la hiérarchie qui confessent ce modernisme à la lumière des noms célèbres de la philosophie moderne : Hegel, Dilthey, Husserl, Heidegger aussi, Gabriel Marcel et Emmanuel Mounier et même Jacques Maritain. Qu’est-ce qu’ils ont fait ? ces supers modernistes actuels enrichis de toute la philosophie du XIXe siècle, ils ont désincarné Jésus Christ. Et Verbum caro factum est. Le Dieu s’est fait chair : Non, non … pas besoin de çà ! Que Dieu s’est fait chair ! non, non, l’homme se dépasse, l’homme s’est dépassé parfaitement. Ils ont désincarné Jésus Christ, ils ont décrucifié Jésus Christ, l’amour pur, à l’extrême, et enfin, ils ont découronné Jésus Christ avec plus de brio que Loisy ; mais leur Foi subjective aux prises avec les flots du doute dont parle Joseph Ratzinger dans son ouvrage : « La foi chrétienne », cette foi subjective, aux prises du doute où Joseph Ratzinger dit que le croyant comme l’incroyant sont toujours dans le doute de leur position (le croyant comme l’incroyant sont toujours dans le doute de leur position !) un tel croyant ne peut plus proposer au monde sans Dieu, un monde sans Dieu en péril de se perdre, comme moyen de salut, qu’un Dieu idéel et hypothétique : le Dieu d’Emmanuel Kant. »

 

 

 

 

11:48 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : religion, catholicisme, excommunication, négationnisme, shoah |  Imprimer | | | | | Pin it!

Commentaires

Voilà des paroles extrêmement bienvenues après ces quelques jours profondément troublés. On retrouve en Mgr Tissier de Mallerais la sagesse et la clairvoyance de Mgr Lefebvre ; cela s'entend et se constate.

Écrit par : Laurent Lemoine | jeudi, 05 février 2009

La religion conciliaire est une religion désorientée inacceptable.cOmme le disait Mgr Tissier de Mallerais : "Elle ne veut plus entendre parler de souffrance et de sacrifice. Elle ne veut plus parler que d’amour, d’amour, d’amour…. Benoît XVI voit dans tout cela une « révolution dans l’idée d’expiation ». Selon la Documentation Catholique du 20 octobre 1969, la « messe de Paul VI » relève d’une nouvelle orientation. Or, cette nouvelle messe n’est autre que la réalisation expresse d’une hérésie. Avec elle, son auteur – Bugnini – a dépassé ce que voulait Vatican II."

Écrit par : Dan | jeudi, 05 février 2009

Selon Mgr Tissier, il n’est pas possible de « lire le concile Vatican II à la lumière de la Tradition ». L’auteur de la biographie officielle de Mgr Lefebvre n’hésite pas à déclarer que si, autrefois, la Fraternité pouvait tenter de « lire le concile Vatican II à la lumière de la Tradition, cela n’est plus le cas aujourd’hui. La seule lumière à laquelle on puisse lire le Concile est celle de la nouvelle philosophie ».

Mgr Tissier de Mallerais affirme : "Un jour l’Eglise devra effacer ce Concile, l’oublier. L’Eglise se montrera sage si elle oublie ce Concile ! Il faut en faire table rase (tabula rasa)."

Écrit par : Synésius | jeudi, 05 février 2009

Ce sont les médias qui ont qualifié d'"intégristes" ceux qui avaient fait un coup de force à St Nicolas du Chardonnet, non sans présenter le Père Ducos-Bourget comme un vieillard sénile et Mgr Lefèvre n'était pas loin de passer pour un nazi! Alors que le rite de Saint Pie V est l'essence même de l'église catholique. Alors que les intégristes sont ceux qui ont empêché la pratique de ce rite pendant plus de quarante ans. C'est bien là l'illustration d'un principe d'inversion typique de période pré-apocalyptique que nous vivons actuellement.

Écrit par : Thaddée | jeudi, 05 février 2009

Un Sermon qu'il n'est jamais inutile de rappeler très souvent :

«… Rome a perdu la foi, mes chers amis. Rome est dans l’apostasie. Ce ne sont pas des paroles, ce ne sont pas des mots en l’air que je vous dis. C’est la vérité. Rome est dans l’apostasie. On ne peut plus avoir confiance dans ce monde-là, Il a quitté l’Église, Ils ont quitté l’Église, Ils quittent l’Église. C’est sûr, sûr, sûr » (…)

Je l’ai résumé au cardinal Ratzinger : « Eminence, voyez, même si vous nous accordez un évêque, (…) nous ne pouvons pas collaborer, c’est impossible, impossible, (…) Pour nous, le Christ c’est tout ; notre Seigneur Jésus Christ c’est tout, c’est notre vie. Et vous, vous faites le contraire . (…)Voilà. On ne peut s’entendre. Et c’est cela, je vous assure, c’est le résumé. On ne peut suivre ces gens là. (…) C’est inconcevable, inconcevable (…) C’et incroyable, incroyable ! Alors, comment voulez-vous que l’on puisse se fier à des gens comme cela ? Ce n’est plus possible »

Le 4 octobre 1987, Mgr Marcel Lefebvre

Écrit par : Serrus | jeudi, 05 février 2009

Mgr Tissier de Mallerais représente un grand espoir de fidélité à l'oeuvre engagée par Mgr Macel Lefebvre, alors que Rome est devenue complètement folle. Savez-vous que le 30 novembre 2006 Benoît XVI pria dans la Mosquée bleue d’Istanbul, les mains croisées sur la poitrine, comme les musulmans, tourné dans la direction de La Mecque, après s’être déchaussé comme eux ! Que le 10 mai 2007 il demanda à genoux au grand Rabbin de Sao Paulo sa bénédiction !… Imaginons St Pie V ou St Pie X en faire autant !… Imaginons Jésus Christ aux pieds de Caïphe demandant sa bénédiction ! Ce n'est vraiment pas le moment d'abandonner le combat doctrinal !

Écrit par : Sylvain M. | jeudi, 05 février 2009

Qui ne voit que les artisans, les partisans de la rupture conciliaire, qui, dans un premier temps, étaient ravis, voire surpris, d’avoir enfin trouvé le logiciel idéal avec les thèses modernistes, l’ont implanté à un ordinateur dont ils ont vidé le disque dur, et dont l’écran risque de continuer à s’éteindre lentement, s’il n’est pas remédié rapidement à une évolution de la situation susceptible de se révéler fatale, mortelle, pour l’institution ecclésiale ?

Écrit par : Hadrien | vendredi, 06 février 2009

@ Hadrien, pas mal votre joyeux exercice auprès des naturistes auquel j’ai assisté d’un oeil hier, bien que je crois que vos efforts sont peine perdue avec ces ouistitis néo-cons définitivement ramollis du cerveau. Le duo Francis Blanche et Pierre Dac mis en lumière par vos soins est cependant des plus hilarants (denis l., coincé dans ses ridicules lapalissades : “Pour voler au secours de quelqu’un, encore faut-il que cette personne soit en difficulté” ouarf ! et son coup de la boule de cristal – excellent !).
Toutefois un conseil. Vous êtes trop bon et votre style transpire un peu trop la langue châtiée utilisée sur La Question. Du coup, humiliés et ridiculisés par vos soins, le cordonnier à tarlouzes et sa joyeuse équipe de spécialistes en autosuggestion avec, dans les premiers rôles de clowns : NOF le couard et son compère de sketch denis l. le distributeur automatique de lapalissades, imaginent que vous êtes l’une des nombreuses incarnations de Zak, l’inquisiteur terrifiant, qu’ils voient à présent partout. Un conseil, venez plutôt contribuer en des lieux plus en rapport avec vos positions, et surtout capables d’apprécier vos qualités intellectuelles.

Écrit par : Falk | vendredi, 06 février 2009

C'est vrai qu'Hadrien leur a mis une belle danse aux naturistes hier après-midi, c'était le bal de la magie chez les campeurs tarlouzards -et je suis d'accord avec vous Falk, Hadrien n'est pas dénué d'un certain talent, y compris humoristique. Quant à l'identifier à Zak (ce qui serait plutôt un compliment), il faut bien bien que nos amateurs d'images collées dans les vestiaires des lycéens boutonneux, expliquent comment il ont été si cruellement ridiculisés. Au fait, je sais pas si vous avez fait attention, mais à présent terrorisés, les pauvres en en sont au point de considérer comme un authentique tabou l'évocation même du nom de Zak, qu'ils imaginent voir derrière chaque coin de porte. Trop marrant !

Écrit par : Dan | vendredi, 06 février 2009

Remarquez que l'attitude n'est pas nouvelle. Stalker a cru aussi de son côté qu'IdC était Zak, et d'autres chez Léo Scheer se sont lancés dans pas mal de spéculations également. Rien de très nouveau dans tout ça.

http://www.la-question.net/archive/2008/11/17/e740888535ef3411c4640d50a9c49d78.html

Les imaginations de toute manière vont bon train sur le sujet, et on en trouve des traces de partout, à croire que Zak possède plusieurs vies.

Mais pour revenir à cet Hadrien qui est pas mal du tout, il y aurait de quoi relever plusieurs posts vraiment très bons dans le lien que vous mettez en référence Dan. Je ne résiste pas au plaisir de citer celui-ci, destiné à Nicolas OF, qui vint faire le mariole un instant sur La Question avant de décamper rapido la queue entre les jambes en déclarant ridiculement "…le format imposé par les commentaires d’un blog restreignent la possibilité de développer un raisonnement...' ha ha ha ! vraiment trop comique ce guignol :


@ Nicola OF. - Vous voulez sincèrement de la franchise de ma part ? Eh bien je trouve que lorsqu’on fuit un débat comme vous l’avez fait en se refusant de répondre à un certain nombre de questions qui vous étaient clairement posées, questions au demeurant pertinentes que je ne rappelle pas par courtoisie et auxquelles je ne renvoie non plus pas pour répondre aux critères disciplinaires xpéens, sachant par ailleurs la liberté dont vous disposiez pour vous exprimer, qu’il est vraiment pas très sérieux de venir ensuite déverser comme vous le faites avec un ton badin des tonnes de bile sur un site et ses contributeurs au prétexte qu’ils seraient ceci ou cela, selon des grilles analytiques de votre composition à la parfaite gratuité fantaisiste, loin de tout danger d’une éventuelle réplique qui ne pourrait qu’être relativement sévère et appuyée. Au fond, mon sentiment est que votre attitude, un rien gênante, n’est pas très courageuse. Voilà le fond de ma pensée. Ainsi, si les intégristos-cabos-anticonciliaires, etc., de la Question provoquent chez vous les spasmes nauséeux que vous exprimez ici sur eux, allez donc le leur dire directement, c’est plus classe.

83 Hadrien Le 05/02/09 à 0:27


Puis toujours destiné au même plus loin :


Pour vous dire les choses directement Nicolas, je trouve que cette attitude ne fut pas très reluisante. Mais là où votre comportement devient plus que contestable à présent, c’est d’utiliser la tribune offerte par ilys pour exprimer a posteriori les pires jugements, un rien puérils, à grande distance de vos contradicteurs qui vous acculèrent naguère à la fuite. Il y a là, sur le strict plan du style dont on fait tant de cas ici, une absence de noblesse qui me semble pénible à voir.

86 Hadrien Le 05/02/09 à 1:41

Excellent Hadrien, mais un conseil, pensez à vous coucher de plus bonne heure, ne perdez pas trop de temps avec les naturistes néo-cons, ça ne sert strictement à rien du tout !

Écrit par : Hire | vendredi, 06 février 2009

Falk et Dan, il faut les comprendre : à force de reluquer les photos de pétasses dénudées qui ornent leur blog naturiste et dont le niveau artistique les destine immanquablement aux cabines de poids lourd et aux vestiaires d'usine, leur discernement s'en trouve altéré, et en plus ils en sont réduits à n'utiliser leur clavier d'une seule main.

Écrit par : Ronin | vendredi, 06 février 2009

Très bien vu Ronin ! C’est pourquoi on qualifiera leurs arguments naturistes, de raisonnements de branleurs…

Écrit par : Dan | vendredi, 06 février 2009

Mais que vois-je Hadrien, vous auriez été impoli avec Restif chez les naturistes ? Rien que pour ça je pense que vous n'êtes pas Zak, qui a, et je le regrette parfois, la faiblesse d'avoir quelques considérations pour le ***** bloyen admirateur de l’ésotérisme chiite, prompt, dès qu’il à claqué la porte de la Question, à aller bavasser sur nous avec le cordonnier pentecôtiste et ses amis naturistes.

Écrit par : Fs | vendredi, 06 février 2009

Fs, c'est bien que vous évoquiez l'ésotérisme chiite de Restif et pour rester dans l'islam, voici un exemple de leur prose débile :

1.Vae Victis

" L’islam n’est pas un danger, c’est une religion en déshérence dans nombre de pays, qui subissent une occidentalisation profonde. Il faut vivre au milieu d’eux pour s’en rendre rapidement compte. Les Marocains de la bourgeoisie, qui étudient chez nous, ressemblent en tous points aux jeunes Français. Leur défense de l’Islam est surtout identitaire, et se combine très bien avec la drogue et l’abus d’alcool. Ils ne sont plus musulmans mais chrétiens, sans s’en apercevoir. Ce qui ne signifie pas qu’ils feront de bons petits Français, car ce sont là des choses différentes.
Si c’était cela le danger, nous pourrions le balayer du revers de la main, comme des menaces guerrières qui émanent des épigones de Ben Laden. Mais la menace ne nous est pas extérieure. C’est un cancer qui détruit l’Occident, nécrosant nos organes. Il n’a rien d’islamique, il est tout ce qui a de plus judéo-chrétien. C’est pourquoi nous sommes condamnés.
C’est Denis qui disait que nous étions un “peuple terrible”. Oui sans aucun doute, nous sommes notre pire ennemi. Les seuls capables de nous vaincre. Ce ne sont pas des bédouins dont il faut s’inquiéter, ils ne font que s’infiltrer dans les plaies que nous nous sommes d’abord infligé ".

2.Le 04/02/09 à 23:17 XP

@ Vae Victis

Nous sommes en tout point d’accord. Je dis bien en tout point.
Que l’Islam ne soit pas un danger en tant que religion, je ne cesse de le dire.
Je ne parle que de l’islamisation des esprits, telle que définit par Levi-Stauss dans “triste tropique”, et je ne reproche pas au CAB d’aller à la mosquée… "

http://ilikeyourstyle.net/2009/02/04/la-chine-maitre-du-monde-ou-les-abrutis-sur-le-train-fantome/#comment-57806
 
C'est vraiment n'importe quoi! Ces abrutis oublient que l'islam est non seulement une religion mais une culture et pour les Arabes, leur identité, même pour ceux qui ne vont plus à la mosquée. Modernisation ou pas, on ne les imagine pas renoncer à ce qui fait partie de leur être. En plus , Vae Victis se contredit en disant : leur "défense de l'islam est surtout identitaire" pour affirmer qu'il n'y a pas de danger".  Autre contradiction : "Ils ne sont plus musulmans mais chrétiens sans s'en apercevoir". Il faudrait savoir : ou ils défendent leur identité islamique ou ils s'intègrent en y  renonçant :  il devrait arrêter de fumer le kif gracieusement apporté par les étudiants marocains, afin que soit instillé ce poison qui contamine le cordonnier à babouches : la dhimmitude

Écrit par : Ronin | vendredi, 06 février 2009

Merci pour vos utiles précisions Ronin. Je n'avais pas relevé ces passages intéressants chez les naturistes, qui démontrent le caractère profondément erroné de leurs jugements de grands guignols. Je ne peux, qui plus est, m'empêcher de sourire face à la déclaration du cordonnier tarlouzard spécialisé dans la babouche, qui se révèle un parfait dhimmi dans les faits au niveau de ses idées. Proférer : "l’Islam n'est pas un danger en tant que religion, je ne cesse de le dire", montre la folie furieuse de l'imbécile, et surtout l'aveuglement de celui que l'on pourra désormais qualifier de cordonnier naturiste mahométan.

Écrit par : Fs | vendredi, 06 février 2009

@ Hire. – La question se pose en effet de savoir s’il est vraiment utile d’engager un débat avec les personnages dont vous citez les noms, vu leur peu de réceptivité, c’est le moins qu’on puisse dire, à l’égard des positions traditionnelles, et surtout leur absolue imperméabilité face aux arguments qu’on est en mesure de leur exposer si l’on arrive à éviter les censures directes et l’irrationalité des oukases de celui qui fut encore, très récemment, le plus actif contributeur sur le « Néant des guerres guénoniennes » et que l’on retrouve aujourd’hui pénétré d’une hostilité incompréhensible vis-à-vis de La Question. D’ailleurs, j’ai toujours, ici comme ailleurs, privilégié la possibilité d’établir des échanges constructifs dignes de ce nom. J’avoue que sur ce blog que vous qualifiez de « naturiste », et sur lequel il m’arrive de me promener parfois sans déplaisir pour redresser quelques contrevérités, les réactions sont d’une telle vigueur symptomatique face aux positions tradis qu’il y a une part de jeu réel chez moi, je ne le conteste pas, jeu mêlé d’un fort amusement à l’égard des maîtres sympathiques dans l'art de l'autosuggestion collective face auxquels, grâce à ma formation en lettres qui donne aisément le change et laisse croire qu’une capacité d’imitation stylistique à laquelle je prends plaisir, procure une immédiate identité (je n’ai pourtant pas du tout, hélas ! le bagage théologique de Zak, ce qui me serait souvent bien utile), sont des menus divertissements que j’apprécie au plus haut point.
Par ailleurs pour être honnête, provoquer des déclarations comme celle-ci : "Les Patriarches mentent" de denis l., ou sa splendide lapalissade "une ville c'est grand", ou encore, mais là c’est un sommet qui mérite de figurer dans une anthologie : “Pour voler au secours de quelqu’un, encore faut-il que cette personne soit en difficulté”, demeurent des instants inoubliables au coeur du dialogue de sourdingue animé avec un zèle admirable par un XP dont les raccourcis incroyables n'ont d'égal que sa mauvaise foi radicale, ce qui me fait avoir un jugement partagé à leur égard, fluctuant entre la sympathie, certes mesurée mais sincère, le rire et la surprise à chaque fois renouvelée face aux audaces qui se veulent de la pensée en mouvement capable comprendre ce que recouvre une idée à l’heure où ils y songent selon le « contexte » et en fonction des « conditions ». Il en va donc de l'antisémitisme comme du reste, attribué, ainsi que la "babouchitude", à grand renfort d'arguments qui font l'admiration de certains et le scepticisme silencieux des autres, de façon fluctuante et imprévue, mais qu’il ne faut pas prendre trop au sérieux selon moi, si je puis me permettre ce conseil à votre égard.
C’est pourquoi je m’étais permis de dire directement à XP avec humour, qui d’ailleurs caviarda le comm sous prétexte que je l’accompagnais d’un lien vers, je cite « un blog antisémite » (sic) : j'aime bien les faits, et juger sur pièce avant de lancer des fatwas. Y voyez-vous un défaut de cerner la pensée au moment où elle surgit selon les données spécifiques de l’instant immédiat qui lui donne naissance ?
Ainsi, tout çà pour dire, ne l’oublions pas, que ces événements se déroulent dans la nuit de l’éphémère et le vide sidéral du virtuel, dont Zak, justement, il n’y a pas si longtemps, a su si bien nous exposer le caractère métaphysiquement irréel dans une note qui fit, à juste titre, quelques bruits sur la toile et que l'on serait bien avisé de relire régulièrement.

Écrit par : Hadrien | vendredi, 06 février 2009

Quoi ? mais c'est un rêve, du grand délire, le cordonnier, qui n'hésite pas à fabriquer dans son petit magasin de Barbès des babouches du matin un soir, a osé déclarer :

- "l’Islam n'est pas un danger en tant que religion, je ne cesse de le dire".

Vite, un tapis de prière pour notre nouveau mahométan naturiste !


@ Hadrien - Pour ce qui me concerne, dialoguez tant que vous voudrez avec les néo-cons si ça vous amuse, mais pour moi les plaisanteries qui vont jusqu'à proférer à notre encontre des termes aussi forts que "antisémites", ceci avec la totale passivité complice de certains crétins réduits du bulbe qui trouvent prudent de fermer leur gueule pour conserver leur place à la table des commentateurs du blog naturiste, ça ne me fait plus rire du tout. En la circonstance, ayant accompagné ma formation universitaire par la pratique de quelques activités sportives délassantes, j'ai pour principe de ne pas discuter, je frappe, et plutôt sévèrement pour faire comprendre aux ignorants le sens des mots.

Écrit par : Dan | vendredi, 06 février 2009

Mgr Tissier de Mallerais dit vrai : "le concile Vatican II avait un double but", modifier la Foi et s'ouvrir aux valeurs du monde. Nous subissons exactement cette situation aujourd'hui ; soit une Eglise qui a perdu la Foi et dont les valeurs sont devenues celles du monde.

Écrit par : Evans | samedi, 07 février 2009

COMMUNIQUE DE SAINT-NICOLAS-DU-CHARDONNET


Il vous a été lu dimanche dernier le communiqué que vous adressait Monseigneur FELLAY. Or, dans ce communiqué, s’est glissée une erreur d’importance. Le communiqué était en partie une lettre de Monseigneur FELLAY au Pape, en date du 15 décembre. Il vous a été lu dimanche dernier :

- « Nous acceptons et faisons nôtre tous les conciles jusqu’à Vatican II au sujet duquel nous émettons des réserves. »

Or la version réelle de la lettre écrite au Pape dit tout autre chose. Il faut rectifier et lire :

- « Nous acceptons et faisons nôtres tous les conciles jusqu’à Vatican I. Mais nous ne pouvons qu’émettre des réserves au sujet du concile Vatican II qui s’est voulu un concile aux dires des papes Jean XXIII et Paul VI « différent des autres ».

Écrit par : COMMUNIQUE DE SAINT-NICOLAS-DU-CHARDONNET | samedi, 07 février 2009

Selon le Figaro, "la chancelière allemande, Angela Merkel, luthérienne, a qualifié, jeudi, de «positif» le fait que le Vatican a demandé à l'évêque négationniste Richard Williamson de renier «publiquement» ses propos sur la Shoah." Bientôt sera t-elle sacrée docteur de l'Eglise romaine lors de son trépas, elle qui s'autorise déjà de son vivant à juger le Vatican ?

http://www.juif.org/antisemitisme-juif/86931,merkel-juge-positive-la-reaction-du-vatican.php

Écrit par : Henri | samedi, 07 février 2009

Le grand rabbinat d’Israël a suspendu ses relations avec le Vatican, et le ministre des Affaires religieuses Itzhak Cohen a demandé la rupture des relations diplomatiques avec le Saint Siège. Les dégâts causés dans le monde juif sont profonds. La confiance est sérieusement entamée. De nombreuses institutions juives dans le monde veulent prendre leur distance par rapport au Vatican. Cette nouvelle affaire renforce le sentiment que l’incompréhension entre les Juifs et le pape ne cesse de se creuser ces dernières années. Déjà, le Motu Proprio et la réforme dans le rite extraordinaire de la prière pour les Juifs lors de la liturgie du vendredi saint avaient provoqué de vives réactions et de nombreuses incompréhensions chez certains responsables de la communauté juive. La question de la béatification du pape Pie XII, elle aussi avait soulevé, il y a peu, une nouvelle polémique. L’interrogation que posent les Juifs aujourd’hui est double : y-a-t-il quelqu’un à Rome qui comprend le dossier des relations avec le peuple juif et dans quelle direction le pape veut-il aller ?
La visite du pape prévue en Israël sera-t-elle ombragée par les derniers développements entre le monde juif et le Vatican ? Côté israélien, on se gardera bien de raviver la polémique, mais on s’inquiète. Un haut fonctionnaire à Jérusalem a déclaré : "Tout ça commence à peser sur le projet de la visite du pape en Israël au printemps. Cela donne un autre sens à la visite qui va à l’encontre de l’état d’esprit de ceux qui la préparent. En tous cas, cela risque d’entacher le déroulement de cette visite".

Écrit par : Jean-Rémi Kirianscky | samedi, 07 février 2009

Les membres de la Fraternité Saint Pie X campent sur leurs positions, semblant ignorer "la totale adhésion à la doctrine et à la discipline de l'Eglise" que leur réclame le Vatican après la levée de l'excommunication de leurs quatre évêques. Le supérieur général de la Fraternité, Mgr Bernard Fellay, l'un des quatre évêques intégristes dont l'excommunication a été levée par le pape Benoît XVI, prévoit d'ordonner des prêtres le 29 juin. Or selon le Vatican il n'a pas le droit de le faire, en attendant l'issue du dialogue proposé par Rome en vue d'une réconciliation.

Dans une lettre adressée à ses ouailles au lendemain de la levée des excommunications, Mgr Fellay disait admettre les conciles "jusqu'à Vatican I" (1869-70 instituant l'infaillibilité papale) mais avoir "des réserves" concernant Vatican II (1962-65) qui ouvre l'Eglise sur le monde et met fin au dogme du peuple juif "déicide".

Or une note du Vatican datée du 4 février précise que "la pleine reconnaissance du concile Vatican II et du magistère des papes Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul 1er, Jean-Paul II et Benoît XVI est la condition indispensable à la reconnaissance de la Fraternité Saint Pie X".

Écrit par : Belga | dimanche, 08 février 2009

Bien cher Moseigneur, suite aux conversations de Monseigneur Felay avec Rome, me voilà confronté à une véritable angoise. Serait-il possible de discuter avec l'hérésie? Que votre oui soit oui, et voter non soit non, serait-il obsoléte? Et ce fameux Acte que je récite depuis mon enfance: Mon Dieu je crois fermement toutes les Vérités que vous nous avez révélées, et que Vous nous enseignez par Votre Sainte Eglise, parce que Vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper, dans cette Foi je veux vivre et mourir, n'est-ce pas le tout pour combattre l'hérésie, nous qui n'avons pas eu de cours de théologie? Union de priéres.

Écrit par : dumortier marc | jeudi, 17 mai 2012

Les commentaires sont fermés.