Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 janvier 2007

Une France bien peu catholique!

 
medium_vierge_detruite.2.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
Les deux phrases lapidaires inscrites sur la couverture de notre confrère Le Monde des religions résument à elles seules les données d'un sondage qu'il publie sur les Français et le catholicisme. "Seul un Français sur deux se déclare encore catholique. Seul un catholique sur deux croit encore en Dieu". La seconde position aurait un air ubuesque si l'on ne comprenait immédiatement que la dénomination catholique se rapporte plus à une culture, un héritage patrimonial
qu'à une foi réfléchie à assumer en rapport avec un donné dogmatique qui lui confère sa cohérence... Le directeur de la publication insiste à dessein sur ce point : "Non seulement un catholique sur deux ne croit pas ou doute de l'existence de Dieu mais, parmi ceux qui affirment croire, seulement 18% croient en un Dieu personnel (ce qui est pourtant un des fondements du christianisme), tandis que 79% croient une force ou une énergie". Impossible de mettre en doute ce diagnostic de Frédéric Lenoir, qui a quelque chose d'accablant. Nous découvrons en effet - et pourtant nous devrions le savoir depuis longtemps - que la cause essentielle de décrochage de la population française n'a qu'une seule explication :l'ignorance, une ignorance crasse, on dirait presque satisfaite d'elle-même, puisqu'elle croit savoir ce qu'elle ignore, persuadée sans doute qu'elle est portée par une modernité qui rend obsolètes les croyances anciennes et inutile tout effort sérieux de se renseigner là où on est susceptible de recevoir une information fiable. On aurait tort de croire que cette situation est inédite. C'était approximativement celle que Chateaubriand décrit dans le préambule de son Génie du christianisme :
 
 
 
 
 
medium_autel_detruit.2.jpg
 
 
 
 
"Partout on voyait des restes d'Eglises et de monastères que l'on achevait de démolir ; c'était même une sorte d'amusement d'aller se promener dans ces ruines".
 
 
 
 
 
 
Sans doute, ces ruines sont-elles aujourd'hui morales, mais le paysage intérieur qu'elles dessinent reflète une même désolation... Chateaubriand devait rappeler, au début du dix-neuvième siècle, ce qu'était le christianisme et son héritage civilisateur. L'éradication antichrétienne avait produit l'amnésie. Une amnésie que l'on retrouve aujourd'hui et que l'on s'efforce d'expliquer à grands coups de sociologie péremptoire : modernité, individualisme, repli du religieux sur la vie privée. Tout cela pèse peu au regard du champ de démolition où se produit le naufrage de la foi. C'est l'abandon de la ferveur première qui est à l'origine d'un processus hélas inexorable. On feint de croire que la France (et toute l'Europe anciennement chrétienne) vivent sereinement dans la postmodernité heureuse del'après-christianisme. C'est une sottise. Le suicide démographique de notre continent est consécutif au ralliement à une philosophie indifférente à la vie et à la transmission. Heureusement, d'autres continents, pourtant moins favorisés, ont conservé intact un goût d'avenir. La foi y est moins dédaignée que chez nous. Et de plus en plus nombreuses sont les populations venues d'ailleurs pour prendre la place d'une civilisation fourbue et sans espérance.

 
Gérard LECLERC
 
 
 

Source:

La lettre de France Catholique

 

Illustration:

Eglise Saint Eloi 

13:40 Publié dans Réflexion | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : Christianisme, Société, Catholicisme, Femme, Blabla de filles |  Imprimer | | | | | Pin it!

Commentaires

La Catholicité future de l'Amérique surprendra tout le monde...

Bien à Vous...

@)>-->--->---

Écrit par : Nebo | samedi, 20 janvier 2007

Permettez moi de vous fellicitez pour la qualité de votre blog. Je ne suis pas catholique mais j'ai un profond respect pour les croyants. J'ai moi même éprouvé la "grâce" à l'occasion de messes traditionnalistes, que fréquentent d'excellentes connaissances.

Pour en revenir au sujet de cette note, il me semble intéressant de remarquer que la décroissance du catholicisme en Europe coincide avec le processus Vatican 2, qui correspond pour moi à un rejet de l'identité européenne du christianisme romain, dans un but avoué d'universalisation. Le phénomène religieux n'a d'intérêt et tire sa force du cadre identitaire. Et l'exemple le plus frappant actuellement nous vient des Etats Unis.

La nation américaine tire sa puissance de la religion et inversement les Evangélistes sont puissants car il s'inscrivent dans le cadre de la nation.

Le catholicisme s'il veut reconquérir le coeur des européens doit affirmer sa fierté en ses racines. Benoit XVI l'a bien compris, lui qui reconnait l'héritage héllénique du christianisme romain.

Écrit par : kersten | jeudi, 25 janvier 2007

Les évangélistes, certes, mais les "hispaniques" et autres "chicanos" qui viennent gonfler la démographie américaine sont Catholiques !

D'ailleurs... la note d' XP, à ce sujet, sur le bog "La messe en mer"... ne manque pas de pertinence...

http://lamesseenmer.hautetfort.com/archive/2006/11/07/bainville-s-back.html

Écrit par : Nebo | jeudi, 25 janvier 2007

Pour Monseigneur Defois "l'islam fait partie de nos racines européennes. J'aimerais que nous les recherchions ensembles, pour faire émerger une base philosophique commune".






lundi, 27 novembre 2006

Cette fin de semaine a eu lieu à Lille l'inauguration de l'Institut "Avicenne". Jouxtant l'école supérieure de journalisme de Lille, cet "institut Avicenne des sciences humaines" est la toute première faculté islamique de France.

Offrant trois classes à ses 80 élèves inscrits (double des estimations initiales), toutes des filles, les garçons devant avoir leurs calsses dans les prochaines années, l'Institut Avicenne est présidé par M. Mohammed Béchari, président de la Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF) d'obédience marocaine, vie-président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), la création du funeste Sarkozy.

Financé par le biais du CFCM, donc indirectement avec nos impôts, par la FNMF et par des pays étrangers, dont la Lybie, l'Institut entend enseigner l'islam, former des imams, enseigner le droit, les arts, la calligraphie ...et l'arabe. L'institut a obtenu de l'Etat français, en clair du ministère de l'Intérieur (Sarkozy) une promesse de financement public pour l'an prochain.

Mais le plus déplorable devant cette islamisation de notre société française, imposée de force par un Sarkozy impudent à tous les Français, c'est de constater que l'évêque de Lille, Monseigneur Defois, est membre du conseil d'administration de l'Institut Avicenne.

Présent lors de l'inauguration de la faculté musulmane vendredi dernier, il a osé déclaré: "l'islam fait partie de nos racines européennes. J'aimerais que nous les recherchions ensembles, pour faire émerger une base philosophique commune". L'évêque, sensé être le défenseur des catholique lillois et le garant de la Vérité révélée de l'Evangile, est-il devenu fou? Est-il seulement catholique? On peut légitimement en douter.

Il a été en tous cas véritablement honteux.

Écrit par : Jean | jeudi, 25 janvier 2007

Descendons encore un peu...

Écrit par : Nebo | jeudi, 25 janvier 2007

Jusqu'où Monsieur...

Écrit par : Jean | jeudi, 25 janvier 2007

...mais jusqu'au fond... afin de pouvoir exercer la poussée adéquate pour remonter à la surface... je crains qu'il n'y ait pas grand chose d'autre à faire... préserver ce qui peut l'être... et se fortifier les uns les autres... mais, si vous êtes chrétien, toutes ces choses ne devraient en aucun cas vous inquiéter puisqu'elles s'inscrivent dans l'eschatologie Chrétienne, toutes tendances confondues... il suffit d'ouvrir LE Livre et de lire l'Apocalypse, par exemple, le chapitre 24 de Mathieu, ou les prophéties issues du Judaïsme dans l'Ancien Testament... ces choses doivent advenir... elles sont les affres de l'accouchement d'un nouveau monde... elles permettent de voir que les Temps sont là...

Les agnostiques comme moi... attachés néanmoins à une Civilisation... et bien ils se démerdent ! (Rires) ;-)

Bien à Vous...

@)>-->--->---

P. S. : Gardez courage !

Écrit par : Nebo | jeudi, 25 janvier 2007

A propos du rappport entre les évangélistes et les Catholiques, je voudrais livrer une intuition:

Historiquement, le chisme entre les Catholiques et les Protestants apparait comme le plus important et le plus riche en conséquences parmi ceux qui ont balisé l'histoire de la Chrétienté, tout au moins si l'on s'en tient aux six derniers siècles. Par ailleurs l' évangélisme Anglo-Saxon, si l'on se référe toujours à l'histoire, est incontestablement la quintessence de l'hérésie protestante, son point culminant.
Or, je crois qu'il y a deux façons de faire de l'histoire:
on peut la sacraliser et l'on en fait paradoxalement une science morte, inapte à nous aider à penser les temps présents et futurs, ce qui consiste à "calquer du mécanique sur du réel", à expliquer le présent par des faits historiques bruts, paresseusement, "pour ne plus avoir à y penser". Pour le dire autrement, pous aurions dans ce cas un Wasp Américain "super-Calviniste" face à son ennemi hériditaire le Pape de Rome.
Mais on peut aussi appréhender l'histoire comme une disipline vivante, donc mouvante, perfectible, susceptible d'être boulversé radicalement par un jaillissement, une naissance "qui rendrait chaque chose nouvelle", si je puis dire.
Or, si l'on adopte cette méthode, qu'observons nous? Que le grand chisme est déjà loin derrière nous et que la Chrétienté vient d'être traversé par d'autres chismes presque indécelables par les radars de l'historographie officielle mais d'une portée sans doute considérable, et qu'en même temps, par une sorte de ruse divine, les plus chismatiques des chismatiques n'ont jamais été aussi près de l'autel.
Prosaïquement, si l'on dépasse un peu les apparences, un Catho trad. à déjà d'avantage à partager avec Billy Grahm qu'ils en avaient avec feu l'Abbé Pierre. Pour connaitre (un peu) les deux communautés, j'ai pu observer ce boulversement en cours d'une manière empirique(pour le moins chez les Wasp de ma connaissance, souvent Catholiques de naissance, qui insistent beaucoup moins qu'avant sur la rupture qu'à pu constituer pour eux leurs "convertions").
Il est à noter que le ciel semble nous avoir fait un signe tangible en confiant conjointement au "Cesar protestant A méricain" et au Saint père la mission de faire chuter le moloch soviétique, avant que le vatican et les USA changent au même moment de ton face à l'Islam.

Partant de là, je pense que nous pourrions assister à des évenements considérables....Que notre très Sainte Eglise Apostolique et Romaine pourrait voir affluer de nouvelles ouailles pourraient nous surprendre...L'offensive massive et tout azimut des Evangélistes, dans des contrées ou des Saints missionaires avaient échoués - Saint François Xavier au Japon...- est elle une si mauvaise nouvelle? N'ayez pas peur!
Une dernière chose encore: comment ne pas rapprocher ce mouvement et la volte face spéctaculaire de nombre d'intellectuels Juifs à l'endroit de l'Eglise, grandement facilité par l'action de Jean-Paul II?
Et si nous assistions à la mise en place d'un échiquier qui devra nous forcer à boulverser nos vieux paradigmes?
Et si tout allait beaucoup moins mal que nous pourrions le croire en nous comportant comme des Chrétiens paresseux qui se contentent de prendre acte des faits qui apparaissent sous leurs yeux, en "socioloques"ayant perdu le goût de la prophétie ?

Écrit par : XP | mardi, 30 janvier 2007

Bonjour !

Des amis de CHRETIENTE INFO sont en train de créer un oratoire/chapelle,
et cherchent un don d'un autel, complet si possible (avec son tabernacle et
éventuellement son retable) même en mauvais état, à restaurer.

Ces gens sont dépourvus de moyens financiers, mais ni de bras ni de volonté.

Merci de nous indiquer ce que vous pouvez proposer...
Toute proposition sera étudiée avec attention.
L'autel peut être enlevé depuis n'importe quel coin de France...

Bonne journée.



http://www.catholique.tv

Écrit par : . | mercredi, 31 janvier 2007

http://www.chretiente.info

Écrit par : . | mercredi, 31 janvier 2007

@Xp, jouer une hérésie contre une autre est toujours un choix dangereux. Etre mangé par les calvinistes plutôt que par les islamistes, ne m'apparaît pas une alternative très enthousiasmante. Je préfèrerais ne pas être mangé.
Et arguer de la longue période écoulée pour minimiser le schisme, ne me convainct pas non plus. Voilà un argument que l'on peut retourner contre vous: les musulmans n'ont-ils pas quitté le catholicisme depuis encore plus longtemps?

Écrit par : Cadichon | dimanche, 04 février 2007

Vous vous foutez le doigt dans l'oeil, Cadichon, lorsque vous croyez que les USA sont essentiellement Calvinistes... la Chrétienté, dans son ensemble, est en mutation... depuis un certain 11 Septembre... ce qui annonce une mutation essentielle du Christiannisme aussi... une mutation qui pourrait conduire rapidement à ce que les Chrétiens sincères de toutes obédiences attendent et appellent de leurs voeux : une RÉUNIFICATION DU CHRISTIANISME après l'épuration salvatrice des apories de part et d'autre.

Bien à Vous...

@)>-->--->---

Écrit par : Nebo | dimanche, 04 février 2007

N'est-ce pas là le voeu de Benoît XVI ?

Écrit par : . | dimanche, 04 février 2007

@Cadichon: je vous avais écrit une réponse assassine, mais mon ordinateur l'a perdu. Alors je vais faire cout et me passer d'arguments: vous êtes un crétin. Je conçois qu'on ne soit pas d'accord avec moi, cela va sans dire, mais la bêtise crasse, j'avoue que j'ai du mal.

Écrit par : XP | lundi, 05 février 2007

.

Écrit par : PX | lundi, 05 février 2007

Jean-Gilles Malliarakis reçoit Olivier Pichon (mp3, 82,4 Mo), pour son récent livre sur les traditionalistes et Rome écrit en collaboration avec l’abbé Celier et pour évoquer Monde et Vie. (Il est question rapidement de RC dans le dernier quart d’heure.)

http://ilikeyourstyle.net/

Écrit par : A écouter | vendredi, 09 mars 2007

Je découvre votre blog que je trouve très interessant.
Puis-je me permettre de vous signaler le mien, rédigé aux antilles, où je tente de commenter l'actualité dans un esprit qui n'est pas éloigné du vôtre.
Edouard Boulogne.

Écrit par : Edouard Boulogne | jeudi, 20 mars 2008

Les commentaires sont fermés.