Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 octobre 2006

Georges Steiner

 
medium_john_martin.jpg
 
 
 
 
 
 
Dans le château de Barbe-Bleue 
 
 
Notes pour une redéfinition de la culture 

 

" Nous sommes contraints d'en revenir à un pessimisme pascalien, à un modèle de l'histoire fondé sur le péché originel. Il ne nous est que trop facile, désormais, de reconnaître avec de Maistre que notre jungle politique, l'acquiescement de l'homme cultivé et assoifé de technique au massacre, accomplissent la prédiction de la Chute."

 

 

 

Illustration:

John Martin

" La chute de Babylone " 

 

 

12:10 Publié dans Réflexion | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Art, Arts, Art contemporain, Littérature, Poésie, Religion, Christianisme |  Imprimer | | | | | Pin it!

Commentaires

Quand on pense que ce livre a été écrit en 1971 !
Une synthèse qui sonne le glas ! Comme un goût amer de lendemain de fêtes!

Difficile de mettre en pratique " ce pessimisme pascalien et Maistrien" sans se faire traîter de vieux crouton moisi.
Cependant, il me semble (je n'ai pas tout lu, il est vrai) que Steiner n'ai pas poursuivit sa recherche du côté de Maistre.

On aimerait avoir l'avis éclairé de Juan Asensio sur le sujet.

Écrit par : Jean-Pierre | lundi, 02 octobre 2006

Et le pire c'est que cela ne fait que commencer...

Écrit par : La messe en mer | lundi, 02 octobre 2006

"Le temps vient et c'est maintenant où ceux qui sont dans les tombeaux vont entendre la voix du Fils de L'Homme"

Jeunesse de France, il faut traverser la nuit pour retrouver la Lumière. celui qui s'arrête en chemin reste dans la nuit.

Va plus loin, poursuis la quête. Dieu saura bien mettre ta lumière hors du boisseau.

"Voici que je fais un monde nouveau, il règne déjà, ne le voyez-vous pas"

Écrit par : ffffffff | mardi, 03 octobre 2006

HARDIS LES OISEAUX COSAQUES

A L' ASSAUT

http://www.la-question.net/list/romans/l_oiseau_cosaque.html

Écrit par : Les cosaques | mardi, 03 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.