Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 septembre 2006

Fête de la Croix Glorieuse

medium_croix_de_conques.jpg



 

 

Nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

 

Saint Jean (III, 13-17) 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration:

La Croix de Conques

 

00:05 Publié dans Fêtes, Le sens de la Croix | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Christianisme, Eglise, Jésus, Spiritualité, Peinture, Art |  Imprimer | | | | | Pin it!

Commentaires

chère Isabelle petit message du fond des âges pour trentenaires égarés de notre Temps, Jésus lui même ne choisit pas la Droite ou la Gauche à la place de Dieu...

"Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l'Éternel, Où j'enverrai la famine dans le pays, Non pas la disette du pain et la soif de l'eau, Mais la faim et la soif d'entendre les paroles de l'Éternel.

Ils seront alors errants d'une mer à l'autre, Du septentrion à l'orient, Ils iront çà et là pour chercher la parole de l'Éternel, Et ils ne la trouveront pas.
En ce jour, les belles jeunes filles et les jeunes hommes mourront de soif.

Ils jurent par le péché de Samarie, Et ils disent : Vive ton Dieu, Dan ! Vive la voie de Beer Schéba ! Mais ils tomberont, et ne se relèveront plus.

Je vis le Seigneur qui se tenait sur l'autel. Et il dit : Frappe les chapiteaux et que les seuils s'ébranlent, Et brise-les sur leurs têtes à tous ! Je ferai périr le reste par l'épée. Aucun d'eux ne pourra se sauver en fuyant, Aucun d'eux n'échappera.

S'ils pénètrent dans le séjour des morts, Ma main les en arrachera ; S'ils montent aux cieux, Je les en ferai descendre.

S'ils se cachent au sommet du Carmel, Je les y chercherai et je les saisirai ; S'ils se dérobent à mes regards dans le fond de la mer, Là j'ordonnerai au serpent de les mordre."

Livre du prophète Amos.

Écrit par : Cavalier de Bâton | jeudi, 14 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.